Réparation et création polys Moto

Camille
Messages : 75
Inscription : mer. 14 déc. 2016 09:10

Réparation et création polys Moto

Message non lu par Camille » jeu. 15 déc. 2016 14:33

Bonjour à tous,

Voilà 2 mois que je me ballade sur ce forum terrible ;) , ça fait du bien de voir des réponses aussi « pro » (normal : c’est votre métier !) et aussi sympathiques envers des particuliers bricolos, j'adore! C'est tellement difficile de trouver des infos fiables sur le net ; là il suffit de lire et on apprend et puis voilà, pas de doute à avoir!...

Y'a du motard sur le forum visiblement en plus, c'est cool! Du coup en voila un de plus :)

Mon projet est assez classique puisqu'il consiste en gros à tomber sur circuit dans un 1er temps :oops: , et réparer mes carénages en résine polyester et fibre de verre dans un second temps et, dans un second temps, à créer des carénages si j'y arrive.

Je rassure Isatis et M. Hippo tout de suite : j'ai bien pris le temps de lire un maximum de posts avant de créer ce post. Les posts de Thunder, angeblond, bricoloman tout ça c'est appris par cœur pas de soucis!!

J'ai lu entièrement les 80 sujets des 2 sous forums suivants :
« Fabrication de carrosseries composites » :
viewforum.php?f=45
« Fabrication boites a air, garde boues, tête de fourche, protège-carter etc... » :
viewforum.php?f=46

Je suis en train de résumer toutes les infos trouvées sur le forum dans un doc Word d'une quinzaine de pages (oui oui c'est pas une blague :lol: ). Si le doc vous intéresse je peux vous le donner, il peut sûrement servir aux nouveaux qui débarquent sur le forum (après vérification par les pros bien sur).

Bref, voilà où j'en suis : j'ai acheté sur votre boutique, cet été, le kit 1 Kg résine polyester + catalyseur, une bonne quantité de mat de verre et de roving de verre, un débulleur, des pinceaux, des pots, un masque bref l'essentiel. J'ai aussi une balance de précision.

J'ai réparé quelques carénages fissurés cet été, ça s'est plutôt bien passé, mais j'ai pas du assez poncer avant autour des fissures, à l'intérieur des carénages, parce que depuis, je suis tombé, et ça a cassé au même endroit (les tissus posés pour réparer, 1 mat + 1 roving + 1 mat, coupés comme il faut de plus en plus grands, se sont désolidarisés du carénages, comme s'ils n’avaient pas bien accroché dessus. :roll:

J'aimerai beaucoup continuer à (mieux) réparer ces carénages, surtout que la stratification m’intéresse vraiment, mais voilà je suis bloqué par l'hiver... :|
Je m'explique : je n'ai qu'un boxe extérieur, sans électricité, pas isolé, a priori humide s'il pleut. Cet été ça allait en s'y prenant au bon moment de la journée, on pouvait être aux bonnes températures de travail (17 à 20 degrés si je dis pas de bêtises), mais la bah c'est l'hiver...
J'ai pas mal cogité sur la fabrication d'une cabine thermo-régulée très bien isolée, avec des résistances chauffantes alimentées sur un des batteries au plomb de forte capacité, puis je me suis rendu compte que le styrène était inflammable donc trop dangereux. Et puis une cabine doit être ventilée j'imagine sinon même avec un bon masque, niveau santé c'est très risqué. Et arriver à chauffer une cabine bien ventilée bah c'est impossible dans mon cas vu la densité d'énergie des batteries.

- Ma 1ère question ce serait : quelle est la température mini-mini-mini pour stratifier votre résine polyester? Forcément le stratifié ne sera pas du tout aussi bien polymérisé que lorsqu'on travaille aux températures optimales, mais ça je suis prêt à l'accepter. Et surtout : durant les 24h de polymérisation, est-ce que la température est un peu moins critique, ou bien est-elle aussi importante que lors des opérations de stratification? Est-il possible de définir un profil minimal de température depuis la stratification jusqu'à la fin de la polymérisation?
Mon but c'est de pouvoir avancer pendant l'hiver, à défaut de rouler!! :lol:
Après si ça vous parait impossible de stratifier pendant l’hiver n’hésitez pas à me le dire, je préfère attendre plutôt que me gâcher des produits…

- 2e question : j'ai « mal » stocké mon kit de résine (stockage commencé début août dans le boxe en question qui doit être en gros à la température extérieure de l'île de France donc de belles variations entre nuit et jour ^^ et ensuite stockage dans ma cave donc un peu moins de variations mais quand même). Le kit est-il mort?

- 3e question : mon autre projet c'est de créer, à partir de carénages en plastique ABS, des carénages identiques mais en fibre de verre et résine polyester. Pour débuter, je voudrais utiliser les carénages en ABS comme mannequins, et donc tirer direct dessus mes carénages en stratifié. Un gros travail de finition m'attends donc, mais comme je ne compte pour l'instant tirer qu'un seul ensemble de carénages bah je préfère ça à me lancer dans la création de moules. La question est : ai-je le droit de négliger un peu la finition des mannequins? L'extérieur des mannequins donnera l'intérieur des tirages en fibre si je ne m'abuse, donc ça ne se verra pas? Pour l'instant j'ai poncé les carénages en ABS au 80 pour enlever la peinture (pas envie de tenter le diable, c'est de la peinture en bombe je crois), mais il y a des rayures et des éclats pas beaux, pas grave?

En vrai j'ai encore plein d'autres questions mais je ne veux pas tout balancer d'un coup!!!

Voilà merci d'avance et désolé pour ce post infiniment long!!

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 7163
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Réparation et création polys Moto

Message non lu par isatis » jeu. 15 déc. 2016 15:02

Camille a écrit :

Voilà 2 mois que je me ballade sur ce forum terrible ;)
Merci !
Camille a écrit : Y'a du motard sur le forum visiblement en plus, c'est cool! Du coup en voila un de plus :)
Oui, et d'ailleurs Thunder86 arrivé ici sans trop connaitre est devenu quasi pro :) il n'a que des Suzuk' mais personne n'est parfait :P


Camille a écrit : Je suis en train de résumer toutes les infos trouvées sur le forum dans un doc Word d'une quinzaine de pages (oui oui c'est pas une blague :lol: ). Si le doc vous intéresse je peux vous le donner, il peut sûrement servir aux nouveaux qui débarquent sur le forum (après vérification par les pros bien sur).
Faut voir ça avec les gars de la Boutique ; je vais transmettre votre proposition.
Camille a écrit : J'ai réparé quelques carénages fissurés cet été, ça s'est plutôt bien passé, mais j'ai pas du assez poncer avant autour des fissures, à l'intérieur des carénages, parce que depuis, je suis tombé, et ça a cassé au même endroit (les tissus posés pour réparer, 1 mat + 1 roving + 1 mat, coupés comme il faut de plus en plus grands, se sont désolidarisés du carénages, comme s'ils n’avaient pas bien accroché dessus. :roll:
Oui manque de préparation du support probable ; pour bien réparer il faut revenir à de la fibre saine pour bien accrocher vos futures stratifications.

Camille a écrit : quelle est la température mini-mini-mini pour stratifier votre résine polyester? Forcément le stratifié ne sera pas du tout aussi bien polymérisé que lorsqu'on travaille aux températures optimales, mais ça je suis prêt à l'accepter. Et surtout : durant les 24h de polymérisation, est-ce que la température est un peu moins critique, ou bien est-elle aussi importante que lors des opérations de stratification? Est-il possible de définir un profil minimal de température depuis la stratification jusqu'à la fin de la polymérisation?
Mon but c'est de pouvoir avancer pendant l'hiver, à défaut de rouler!! :lol:
Après si ça vous parait impossible de stratifier pendant l’hiver n’hésitez pas à me le dire, je préfère attendre plutôt que me gâcher des produits…
L'exercice de la chimie dans des conditions qui ne correspondent pas au cahier des charges est forcément risqué en matière de qualité de travail ;
pour réparer un bateau dans lequel on met sa vie, je vous dirai d'attendre l'été… pour un carénage transportable facilement, n'est-il pas possible de travailler à 17° sans humidité excessive puis de transporter le travail dans un lieu moins hostile pour le laisser au moins 48 h dans une ambiance propice soit 18°-20° sans hygrométrie ?
Camille a écrit : j'ai « mal » stocké mon kit de résine (stockage commencé début août dans le boxe en question qui doit être en gros à la température extérieure de l'île de France donc de belles variations entre nuit et jour ^^ et ensuite stockage dans ma cave donc un peu moins de variations mais quand même). Le kit est-il mort?
Mort je ne peux pas le savoir, il a souffert c'est sûr. Il faut rentrer les produits dans un endroit à minimum 17° puis ensuite faire un test de polymérisation tout simplement.
Camille a écrit : ai-je le droit de négliger un peu la finition des mannequins?
Oui vous avez le droit :D je me demande si vous n'avez pas été traumatisé par tous les conseils qu'on a donnés parfois peut-être un peu abruptement :lol:
Camille a écrit :L'extérieur des mannequins donnera l'intérieur des tirages en fibre si je ne m'abuse, donc ça ne se verra pas?
Voilà, c'est ça.
Camille a écrit : Pour l'instant j'ai poncé les carénages en ABS au 80 pour enlever la peinture (pas envie de tenter le diable, c'est de la peinture en bombe je crois), mais il y a des rayures et des éclats pas beaux, pas grave?
Hors de question de stratifier sur de la peinture en bombe :!: seule la PU bi-composant peut vous éviter des déconvenues voire carrément des emmerdements conséquents.
Des rayures en interne, il n'y aura que vous pour le savoir donc ça ne me parait pas bien grave effectivement.
Camille a écrit :En vrai j'ai encore plein d'autres questions mais je ne veux pas tout balancer d'un coup!!!
Oui merci :) il vaut mieux procéder par étapes, nous on se perd moins et vous pouvez poser les questions qui viennent par rapport aux précédents échanges
Isatis, goupil résineur...
Image

Avatar de l’utilisateur
thunder86
Messages : 968
Inscription : lun. 24 mars 2014 17:24
Localisation : saint saviol (86)

Re: Réparation et création polys Moto

Message non lu par thunder86 » jeu. 15 déc. 2016 18:42

je me permet,
se que je fait car pas de garage!,juste un atelier couvert,et ouvert!!,et cabine pas encore fini :cry: :oops:

je me suis bricoler un gros carton,que j'ai tout isoler avec du thermos-bulle,tu en as de différentes épaisseurs,suivant ou il est.....
pour ma part,j'ai fait une petite ossature bois en tasseaux,laine de verre en plaque,poser entre,puis de la volige par dessus,dans un coin de mon atelier,et quand j'ai fini de stratifier,je le colle dedans,et pas de soucies particulier........,c'est du système "D" :mrgreen: :mrgreen:
Image

LE MODELEUR
Messages : 384
Inscription : mer. 26 janv. 2011 12:36

Re: Réparation et création polys Moto

Message non lu par LE MODELEUR » jeu. 15 déc. 2016 21:55

Nous sommes preneur du résumé nous commençons un petit rafraichissement du sites de conseil après avoir rajeunit un peu la boutique.
Donc si on peu faire un article spécial motard à partir de votre doc ça sera toujours un plus.
Vous pouvez l'envoyer à contact@resines-et-moulages.com

maxpistard
Messages : 186
Inscription : lun. 10 déc. 2012 12:37

Re: Réparation et création polys Moto

Message non lu par maxpistard » jeu. 15 déc. 2016 22:25

je vais me faire taper sur les doigts en disant ca mais...perso j'arrive a travailler jusqu'à 5degrès environ...je catalyse a 3% et une fois la piece finit je la met en étuve ( gros carton ou autre... ) pour qu'elle polymérise comme il faut... par contre j'ai tester les moules l'hiver et je te le déconseille :D

par contre, si tu peux... stock tes produits dans les bonnes températures ... moi je ne peux pas et dans cette période c'est chiant a travailler...c'est moins fluide etc..

ca reste des pièces qui sont prévus pour tomber et casser..

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 7163
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Réparation et création polys Moto

Message non lu par isatis » ven. 16 déc. 2016 10:59

maxpistard a écrit :je vais me faire taper sur les doigts en disant ca mais...perso j'arrive a travailler jusqu'à 5degrès environ...je catalyse a 3% et une fois la piece finit je la met en étuve ( gros carton ou autre... ) pour qu'elle polymérise comme il faut... par contre j'ai tester les moules l'hiver et je te le déconseille :D
Pour le tapage de doigts, considérez que c'est fait :P oui vous pouvez fonctionner ainsi, vos travaux seront secs et utilisables, pas polymérisés dans les règles chimiques du terme. Nous sommes professionnels et ne pouvons préconiser les bidouilles même si parfois on les accompagne histoire que ça ne parte pas au tas.
maxpistard a écrit :ca reste des pièces qui sont prévus pour tomber et casser..
Certes faire dans les règles de l'art un carénage qui va péter au premier virage… notre boulot c'est quand même d'essayer de vous faire faire les choses au mieux :)
Isatis, goupil résineur...
Image

Camille
Messages : 75
Inscription : mer. 14 déc. 2016 09:10

Re: Réparation et création polys Moto

Message non lu par Camille » ven. 16 déc. 2016 11:14

Houlalala que de réponses!! J'adore ce forum, vraiment :D
Je vais essayer de répondre à tout le monde sans partir dans tous les sens, pas évident!!
Déjà, merci pour votre légendaire réactivité!
Excusez ma lenteur pour répondre,j'ai pas toujours accès au PC :)

Alors dans l'ordre :

@ Isatis
- ok je note pour la mauvaise
prépa (ponçage) du support pour réparation.
- pour la température de travail, malheureusement même 17 degrés c'est impossible pour moi...je travaille quasiment en extérieur vu que le boxe est dehors et non chauffé. Quand à transporter les carénages dans un endroit un peu plus chaud et moins humide je n'en ai pas non plus la possibilité! Quand on a pas de maison c'est pas évident!! Seule possibilité un peu mieux que mon boxe extérieur à la rigueur : ma cave. Mais vu la toxicité et l'odeur hyper forte du styrène je pense que les voisins vont pas supporter ça longtemps...
Donc je suis clairement dans des conditions moisies, on va pas se mentir. En mettant vraiment de côté la qualité des stratifiés obtenus, (objectif : avancer pendant l'hiver coute que coute, et aussi un peu faire mes 1ers pas dans la stratification!) pensez-vous qu'il soit envisageable de stratifier quoi que ce soit durant l'hiver? Parions que l'hiver sera doux, je pourrais trouver entre 10 et 15 degrés l'après midi par exemple ^^ mais plutôt entre 5 et 10 degrés le reste du temps... :mrgreen: pour avoir un ordre de grandeur de température quoi. Selon vous, quel serait le profil de température mini mini à respecter pour espérer avoir un truc qui polymérise (mal, mais quand même "un peu")? C'est pas du boulot je sais mais j'ai pas envie de passer l'hiver à rien faire :lol:
- je vais faire un test de polymérisation alors. Quelle serait la procédure? Je catalyse à 2% normal et je vois si ça devient "dur" (pas taper pas taper c'est une image :roll: )
- j'ai clairement été traumatisé, oui, mais c'est pour mon bien :lol:
- oui la peinture en bombe j'ai bien pigé, seule la PU pourrait résister.

@ Thunder :
aaaah ça me parle ça, pas de garage et des réalisations au TOP héhé!! Si j'arrive à faire le quart du huitième de la qualité de ton taff ça me va :!:
En revanche, ton idée de caisson est bien, mais si tu ne le chauffes pas je ne vois pas comment il peut être à "bonne" température? La température dans le caisson va vite s'équilibrer avec la température extérieure non? Ok il a une petite inertie thermique avec l'isolant mais ça va pas tenir longtemps face aux implacables transferts de chaleur :roll:

@ Le modeleur :
OK! cool si ça peut servir, j'y ai passé des dizaines d'heures :mrgreen:
Je vous l'envoie dès que c'est fini. Vous me mettrez une note??

@ Maxpistard :
On ne se connait pas mais je t'adore déjà!! Travailler à 5 degrés, ça c'est cool (pas taper pas taper)!! Mais dis moi : tes étuves tu les chauffes du coup? Comment? Parce que moi j'ai pas de maison, pas de garage, mais en plus j'ai pas l'électricité dans mon boxe :oops:

@Isatis (2) :
Oui je me doutais que vous diriez un truc comme ça! Normal...mais quels seront les conséquences d'un travail dans une température trop basse? Le stratifié sera-t-il plus cassant en cas de chute? Je sais que c'est plutôt l'échantillonnage qui joue sur la ridigité/souplesse, mais les conditions de travail aussi jouent non?
Oui pour être franc il faut garder en tête l'image du bac à graviers en fait...donc pas besoin d'une qualité TOP puisque cette qualité sera une offrande...aux graviers...

Merci à tous !!

maxpistard
Messages : 186
Inscription : lun. 10 déc. 2012 12:37

Re: Réparation et création polys Moto

Message non lu par maxpistard » ven. 16 déc. 2016 17:58

sans électricité...je vois pas trop comment tu pourrai faire...à par imaginer de le faire ailleurs ( moi je tire une prise pour avoir lumiere et seche cheveux dans une étuve en carton )

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 7163
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Réparation et création polys Moto

Message non lu par isatis » ven. 16 déc. 2016 20:20

Camille a écrit :

@ Isatis
pensez-vous qu'il soit envisageable de stratifier quoi que ce soit durant l'hiver? Parions que l'hiver sera doux, je pourrais trouver entre 10 et 15 degrés l'après midi par exemple ^^ mais plutôt entre 5 et 10 degrés le reste du temps...
Non, pas envisageable, allez voir les fiches techniques elles ne sont pas là pour faire joli… désolée mais je ne peux pas vous conforter dans l'idée de travailler ainsi.
Camille a écrit : - je vais faire un test de polymérisation alors. Quelle serait la procédure? Je catalyse à 2% normal et je vois si ça devient "dur" (pas taper pas taper c'est une image :roll: )
Oui

Camille a écrit : - oui la peinture en bombe j'ai bien pigé, seule la PU pourrait résister.
Oui PU bi-composant

Camille a écrit : ton idée de caisson est bien, mais si tu ne le chauffes pas je ne vois pas comment il peut être à "bonne" température?
Il s'agirait de faire un genre d'étuve mais attention au système de chauffage qu'il faudrait pour propulser de l'air tiède, ne pas inclure dans l'étuve le chauffage mais faire une bidouille qui amène la chaleur d'un appareil à l'extérieur et ne pas laisser sans surveillance.
Si vous travaillez dans le froid mais avec des produits sortis d'un lieu où ils sont à bonne température et qu'ensuite la pièce à polymériser va dans une étuve à 17°-18°, c'est malpratique mais question qualité de travail ça sera déjà nettement mieux.
Camille a écrit : @ Le modeleur :
OK! cool si ça peut servir, j'y ai passé des dizaines d'heures :mrgreen:
Je vous l'envoie dès que c'est fini. Vous me mettrez une note??
:lol:
Camille a écrit : mais quels seront les conséquences d'un travail dans une température trop basse?
`

Il y aura sous-polymérisation ou pas de polymérisation, à l'aspect visuel ça peut éventuellement passer mais une résine mal polymérisée donne une pièce de piètre qualité. La polymérisation est une réaction de chaine carbonée (rien à voir avec le tissu de carbone) vous avez d'un côté des molécules qui doivent tenir entre elles dans la résine et de l'autre les molécules du PMEC capables de faire le lien en accrochant chaque molécule l'une à l'autre… faute de travailler dans de bonnes conditions vos molécules de résine ne seront pas attachées entre elles donc forcément vous n'aurez pas un résultat homogène comme si vous plantiez 1 clou sur 5 pour faire tenir de lattes de bois par exemple… c'est pas simple à expliquer :oops: et je ne suis pas chimiste non plus :oops: :oops:
Camille a écrit : Oui pour être franc il faut garder en tête l'image du bac à graviers en fait...donc pas besoin d'une qualité TOP puisque cette qualité sera une offrande...aux graviers...
Si vous êtes sûr de conquérir le bac à gravier évidemment :lol:

Maintenant une anecdote : un jeune homme voulait se faire une planche à voile, nous lui vendons le nécessaire et il part tout content. Il se met à bosser sérieux dans le boxe de la voiture paternelle au sous-sol d'un immeuble. Hélas les odeurs de styrène de la résine polyester c'est fort et hop, voilà notre odeur partie se promener dans les conduites de l'immeuble. Manque de bol quand ça se balade ça sent un peu comme le gaz et un résident a cru à une catastrophe, les pompiers sont arrivés en force, le gaz du quartier a été coupé tout ça pour un gamin qui faisait sa planche ; il a été vachement content de payer tous les frais le papa. Moralité on bosse en époxy en se protégeant ou on va trouver un autre lieu.
Isatis, goupil résineur...
Image

Camille
Messages : 75
Inscription : mer. 14 déc. 2016 09:10

Re: Réparation et création polys Moto

Message non lu par Camille » lun. 19 déc. 2016 11:40

Pas eu le temps de passer ce WE désolé :oops:
isatis a écrit : Non, pas envisageable, allez voir les fiches techniques elles ne sont pas là pour faire joli… désolée mais je ne peux pas vous conforter dans l'idée de travailler ainsi.
D'accord, c'est noté!
isatis a écrit : Il s'agirait de faire un genre d'étuve mais attention au système de chauffage qu'il faudrait pour propulser de l'air tiède, ne pas inclure dans l'étuve le chauffage mais faire une bidouille qui amène la chaleur d'un appareil à l'extérieur et ne pas laisser sans surveillance.
Si vous travaillez dans le froid mais avec des produits sortis d'un lieu où ils sont à bonne température et qu'ensuite la pièce à polymériser va dans une étuve à 17°-18°, c'est malpratique mais question qualité de travail ça sera déjà nettement mieux.
J'y réfléchis activement à cette idée sympathique :) en fait mon idée de cabine chauffée est irréalisable au vu du volume d'air à chauffer, et des pertes thermiques conséquentes dues à la grande surface d'échange avec le dehors, mais faire un "petit" caisson (100x60x40 cm par exemple) très bien isolé ce serait possible.
Oui, amener le chaud de façon de façon indirecte, vous avez raison. Sécurité avant tout! Et puis la température doit êtreuniforme j'imagine aussi.
J'ai pensé à un montage avec une grosse batterie au plomb, une résistance de chauffage acceptant le contact avec un liquide (comme une bouilloire quoi), et un circuit hydraulique se baladant dans le caisson. Ou détourner un vieux radiateur de refroidissement auto par exemple.
Un peu compliqué, mais amusant à réaliser, si tant est que je sois sur à 100% qu'il n'y a aucun risque d'étincelle ou de surchauffe, si c'est le cas je laisse tomber. J'ai 2-3 connaissances en élec je devrais m'en sortir a priori. ;)
Petite question à Thunder et maxpistard et tout le monde en fait : que me conseillez-vous comme isolant?
Thunder tu parlais de laine de verre, mais aussi de "thermo-bulle"?
Je pensais à du polystyrène extrudé, mais peut-être que les seules vapeurs de styrène suffisent à l'attaquer? :?
isatis a écrit : Il y aura sous-polymérisation ou pas de polymérisation, à l'aspect visuel ça peut éventuellement passer mais une résine mal polymérisée donne une pièce de piètre qualité. La polymérisation est une réaction de chaine carbonée (rien à voir avec le tissu de carbone) vous avez d'un côté des molécules qui doivent tenir entre elles dans la résine et de l'autre les molécules du PMEC capables de faire le lien en accrochant chaque molécule l'une à l'autre… faute de travailler dans de bonnes conditions vos molécules de résine ne seront pas attachées entre elles donc forcément vous n'aurez pas un résultat homogène comme si vous plantiez 1 clou sur 5 pour faire tenir de lattes de bois par exemple… c'est pas simple à expliquer :oops: et je ne suis pas chimiste non plus :oops:
OK, merci bcp des explications.
Désole de pousser encore + loin le bouchon :) , mais je me permets de m'engouffrer dans le "à l'aspect visuel ça peut passer" et surtout le "donne une pièce de piètre qualité" :lol:
Se peut-il qu'en travaillant à 10 degrés, voire même (pas taper, je ne compte pas le faire rassurez-vous :lol: ) à 5 degrés, la polymérisation ne se fasse pas du tout, zéro, au point que le stratifié ne "durcisse" jamais, vu que les réactions n'auront pas eu lieu?
Ou alors, est-ce que le stratifié "durcira" forcément, même à ces très basses températures? Il sera mécaniquement très mauvais puisque extrêmement mal polymérisé c'est sur en revanche, mais laissons ça de côté juste un instant (optique bac à graviers, désole si j'insiste je vais finir par me faire taper, vous êtes pro et ne sauriez laisser passer du mauvais boulot je comprends à 100%)
Après mes questions sont surement un peu bêtes puisque vous ne vous êtes surement jamais amusé à travailler à 10 degrés "pour voir ce que ça fait" puisque justement vous êtes des professionnels.....je suis très curieux désolé :mrgreen:
isatis a écrit : Si vous êtes sûr de conquérir le bac à gravier évidemment :lol:
Maintenant une anecdote : un jeune homme voulait se faire une planche à voile, nous lui vendons le nécessaire et il part tout content. Il se met à bosser sérieux dans le boxe de la voiture paternelle au sous-sol d'un immeuble. Hélas les odeurs de styrène de la résine polyester c'est fort et hop, voilà notre odeur partie se promener dans les conduites de l'immeuble. Manque de bol quand ça se balade ça sent un peu comme le gaz et un résident a cru à une catastrophe, les pompiers sont arrivés en force, le gaz du quartier a été coupé tout ça pour un gamin qui faisait sa planche ; il a été vachement content de payer tous les frais le papa. Moralité on bosse en époxy en se protégeant ou on va trouver un autre lieu.
Oui on va dire que le bac arrivera forcément, et que même si je n'y vais pas, la qualité du poly n'a que peu d'importance (on roule sur des motos de moins de 15 chevaux, il n'y a que très peu d'efforts aéro sur le poly).
Votre anecdote est intéressante car il y a encore très peu de temps ç’aurait vraiment pu être moi :lol: mais justement maintenant je réfléchis avant de faire, surtout dès qu'il y a risque potentiel. Et la le styrène cumule toxicité et inflammabilité donc je suis sur mes gardes. Donc travailler dans ma cave est exclu à 100% :x

Répondre