Pièces auto epoxy/carbone

Vinns
Messages : 36
Enregistré le : Ven 13 Mar 2015 00:01

Pièces auto epoxy/carbone

Message non lupar Vinns » Ven 13 Mar 2015 01:16

Bonjour à tous

J'ai eu le plaisir de découvrir récemment ce forum (super initiative/démarche de votre part) que j'ai parcouru avant de me décider a créer ce topic.
J'ai du coup découvert le site dans la foulée, dont je serais très certainement client sous peu

Pour situer, j'ai un véhicule "plaisir" dédié au circuit, les pièces en carbones m'ont donc rapidement intéressé. (pour les qualités mécaniques et pour le look)
Ma première pièce que j'ai attaqué fut un remplacement de toit ouvrant, voici ce que j'essaye de reproduire (ce n'est pas de moi)
Image
J'ai récupéré une version fibre de verre que j'ai du reprendre en grande partie, avant de la recouvrir de carbone (300g/m² pas idéal mais je n'avais pas + fin). Problème : ma fibre n'a pas bien "collé" a la pièce au niveau du rebord (elle s'est décollée pendant le séchage de la résine, et donc bosses et bulles d'air).
Après recherches, j'ai retenu 2 solutions :
1. Attendre que la fibre soit "amoureuse" (je crois) donc collante avant de poser le tissu, et du coup éviter qu'il ne se décolle pendant le séchage
2. Ou bien utiliser un adhésif en spray (j'ai de la colle en spray classique, est ce que ça ira ou dois-je forcément passer par une colle spécifique, l'INFUTAC par exemple sur résine et moulages?)

Sur une autre pièce (un simple recouvrement) j'ai tenté ces jours ci la solution 1. Qui m'a permis de plaquer ma fibre sur une forme complexe (cool donc). Mais je suis face a un nouveau problème : ma pièce ayant de nombreuses formes (bosses, creux) comment faire pour éviter que la résine en coulant ne viennent créer des surépaisseurs ?
J'ai du "éponger" tout au long du séchage les creux pour éviter que cela fasse une "flaque" de résine. Je pense attendre que la résine soit collante avant de l'appliquer je ne vois que ça ?

Et enfin, j'ai également deux autres questions plus générales :
- quel type de matériau conseillez vous pour créer des rebords/retours sur une pièce ou moule (plastique, carton, autre ?)
- quel technique/matériau conseillez vous pour renforcer la création d'une pièce creuse (toujours en epoxy/carbone) (mousse pu ou polystirene je pense, les structures alvéolaire doivent couter une fortune)

Merci de m'avoir lu et j'espère pouvoir entendre vos conseils :)

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 6489
Enregistré le : Mar 13 Oct 2009 13:22

Re: Pièces auto epoxy/carbone

Message non lupar isatis » Ven 13 Mar 2015 10:31

Et ben :shock:
Faut tout vous apprendre en 3 minutes chrono :lol:

Je vais essayer de répondre mais vous mélangez un peu tout aussi vous reposerez des questions plus précises après.

Vinns a écrit :


J'ai du coup découvert le site dans la foulée, dont je serais très certainement client sous peu


Vous avez donc pigé que nous sommes des professionnels qui ne pouvons pas nous exprimer sur d'autres produits que les nôtres.


Vinns a écrit : J'ai récupéré une version fibre de verre que j'ai du reprendre en grande partie, avant de la recouvrir de carbone (300g/m² pas idéal mais je n'avais pas + fin). Problème : ma fibre n'a pas bien "collé" a la pièce au niveau du rebord (elle s'est décollée pendant le séchage de la résine, et donc bosses et bulles d'air).


Le tissu ne colle pas et la résine ne sèche pas pour commencer :mrgreen: un tissu se dépose sur un passage de résine puis se débulle soigneusement en ajoutant de la résine aux endroits qui le nécessitent. Une résine polymérise, le séchage c'est pour les produits solvantés.


Vinns a écrit : Après recherches, j'ai retenu 2 solutions :
1. Attendre que la fibre soit "amoureuse" (je crois) donc collante avant de poser le tissu, et du coup éviter qu'il ne se décolle pendant le séchage
2. Ou bien utiliser un adhésif en spray (j'ai de la colle en spray classique, est ce que ça ira ou dois-je forcément passer par une colle spécifique, l'INFUTAC par exemple sur résine et moulages?)


C'est la résine qui peut être "amoureuse", un tissu c'est verre ou kevlar ou carbone et rien ne le rendra "collant".
L'adhésif en spray dont vous parlez est très utile notamment pour mettre en place les tissus qui seront résinés en sous-vide pour les faire tenir en place le temps des manipulations.

Dans votre cas, l'affaire est simplicime ; vous préparez votre version fibre de verre en la ponçant soigneusement puis dépoussiérage et nettoyage à l'alcool à brûler puisque vous allez stratifier époxy. Vous avez préalablement découpé votre tissu de carbone. Vous pinceautez de la résine sur votre capot, vous déposez votre carbone, vous débullez en trempant le débulleur dans la résine pour les endroits où il en manque et l'affaire est faite.
Pour l'objet de la photo, il faut s'assurer que le décrochage n'est pas à angle droit, aucun tissu ne peut se prêter à des angles aigus ou droit.

Vinns a écrit : Sur une autre pièce (un simple recouvrement) j'ai tenté ces jours ci la solution 1. Qui m'a permis de plaquer ma fibre sur une forme complexe (cool donc). Mais je suis face a un nouveau problème : ma pièce ayant de nombreuses formes (bosses, creux) comment faire pour éviter que la résine en coulant ne viennent créer des surépaisseurs ?
J'ai du "éponger" tout au long du séchage les creux pour éviter que cela fasse une "flaque" de résine. Je pense attendre que la résine soit collante avant de l'appliquer je ne vois que ça ?


Une résine époxy dégouline si on en met trop. Si vous attendez qu'elle soit "amoureuse", votre stratifié sera raté Il faut donc être soigneux et ne pas en mettre plus qu'il n'en faut et s'armer de patience. mais c'est vrai que c'est pas simple, c'est pourquoi de plus en plus de pièces sont fabriquées en sous-vide.


Vinns a écrit : - quel type de matériau conseillez vous pour créer des rebords/retours sur une pièce ou moule (plastique, carton, autre ?)


Vous voulez faire des lèvres pour effectuer un moulage ou bien j'ai pas compris :oops:
Sur un moule, s'il a été mal fait, c'est foutu car il coûterait sans doute bien plus cher d'essayer de le rattraper que d'en refaire un correct oualors faut bricoler pareil que si c'était un master.
Pour un master à mouler, du carton fort, du bois poncé… enfin n'importe quoi qui vous va bien ; l'essentiel est de penser à bien faire tenir le tout pour le cirage puis le moulage.

Vinns a écrit : - quel technique/matériau conseillez vous pour renforcer la création d'une pièce creuse (toujours en epoxy/carbone) (mousse pu ou polystirene je pense, les structures alvéolaire doivent couter une fortune)


Ça dépend de ce que la pièce doit supporter comme effort ; un remplissage mousse permet d'éviter les salissures de se stocker au fond, peut encaisser de très minimes chocs mais pas plus.

Allez visiter notre site Résines et Moulages qui contient de nombreuses informations et notre chaine vidéo par ICI, vous y trouverez à voir les gestes de base à réaliser pour travailler comme il faut les tissus et résines.
Pour les nouvelles questions, c'est ici.

Image
Isatis, goupil résineur...
Image

Vinns
Messages : 36
Enregistré le : Ven 13 Mar 2015 00:01

Re: Pièces auto epoxy/carbone

Message non lupar Vinns » Ven 13 Mar 2015 12:54

Bonjour Isatis et merci de votre réponse complète
J'ai bien saisi le lien entre le site et le forum c'est cette démarche de partage/entraide que je saluais justement ! Pardon pour les abus de langage je vais essayer de faire + attention.

Donc pour revenir a ce toit ouvrant j'ai pourtant suivi a la lettre les étapes que vous listez. Imaginez qu'après le passage du débulleur tout était nickel, mais 15minutes plus tard la fibre était déjà en train de se "soulever/décoller" de ma pièce, au niveau du décrochage (ce qui parait assez logique vu les angles).
De la même façon, sur la seconde pièce ou j'ai attendu que la résine soit amoureuse, j'ai également du revenir plaquer (débuller) mon tissu sur la pièce a plusieurs reprises pendant la polymérisation. Pas idéal. D'autant que mon tissu recouvre bien la pièce a ce stade mais est simplement collé/fixé par la résine, pas imbibé. Il me faudra donc repasser X couche de résine derrière avec tous les soucis que ça implique différence de niveaux, bulles d'air etc...)

Mon prochain essai sera définitivement avec de la colle en spray, qui devrait me permettre de plaquer mon tissu sur ma pièce une fois pour toute, sans m'en soucier derrière.
En attendant, je vais quand même devoir continuer le résine de ma pièce (bosse et creux), par contre je sens que je suis parti pour X couches fines (sans doute même en mettant la pièce a la verticale pour que le surplus de résine coule par terre au lieu de faire une flaque sur ma pièce).
Il n'y a aucune "magouille" a ce niveau ? Je pense par exemple au tissus absorbant qui vient éponger le surplus lorsque l'on travaille sous vide ?

Pour les pièces creuses, je recherche quand même un minimum de résistance. Je pense m'inspirer des techniques de fabrications des ailes d'avions RC. J'ai vu par exemple l'utilisation de mousse coupée au fil chaud puis stratifiée.
Par curiosité je recherche quand même des infos si vous avez sur les solutions "industrielles" pour renforcer une pièce composite creuse. Il y a quelques années un ami (perdu de vu malheureusement) dont c'était le métier m'avait montré une petite pièce en carbone creuse alvéolée, qui était très légère mais extrêmement solide (je pouvais sauter dessus a pieds joints sans soucis). Bien sur c'était une pièce sortie d'autoclave, mais je voudrais savoir si ce genre de structure alévolaire (resistance/rigidité) est quelque chose de reproductible a notre niveau ?

Et dernière chose, connaissez-vous des infos/bons plans pour s'équiper/bricoler une pompe a vide a moindre frais ?

A suivre ! (avec des photos)

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 6489
Enregistré le : Mar 13 Oct 2009 13:22

Re: Pièces auto epoxy/carbone

Message non lupar isatis » Ven 13 Mar 2015 14:59

Vinns a écrit :
Donc pour revenir a ce toit ouvrant j'ai pourtant suivi a la lettre les étapes que vous listez. Imaginez qu'après le passage du débulleur tout était nickel, mais 15minutes plus tard la fibre était déjà en train de se "soulever/décoller" de ma pièce, au niveau du décrochage (ce qui parait assez logique vu les angles).
De la même façon, sur la seconde pièce ou j'ai attendu que la résine soit amoureuse, j'ai également du revenir plaquer (débuller) mon tissu sur la pièce a plusieurs reprises pendant la polymérisation. Pas idéal. D'autant que mon tissu recouvre bien la pièce a ce stade mais est simplement collé/fixé par la résine, pas imbibé. Il me faudra donc repasser X couche de résine derrière avec tous les soucis que ça implique différence de niveaux, bulles d'air etc...)


je ne sais pas ce que vous utilisez, difficile de vous répondre ; pour le toit c'est une affaire de manque d'angle, ça c'est réglé vous ne pourrez pas stratifier des angles droits.
Pour l'autre pièce je ne peux pas répondre sans connaitre la forme exacte ni les produits utilisés. Il ne faut pas passer X couches de résine, juste ce qu'il faut c'est-à-dire que si vous avez 1 kg de poids de tissu par m2 il vous faudra 1 kg de résine époxy pour l'imprégner.

Vinns a écrit : Mon prochain essai sera définitivement avec de la colle en spray, qui devrait me permettre de plaquer mon tissu sur ma pièce une fois pour toute, sans m'en soucier derrière.
En attendant, je vais quand même devoir continuer le résine de ma pièce (bosse et creux), par contre je sens que je suis parti pour X couches fines (sans doute même en mettant la pièce a la verticale pour que le surplus de résine coule par terre au lieu de faire une flaque sur ma pièce).
Il n'y a aucune "magouille" a ce niveau ? Je pense par exemple au tissus absorbant qui vient éponger le surplus lorsque l'on travaille sous vide ?


Vous pouvez essayer le spray bien sûr ça peut aider mais ça n'exonère pas d'une bonne stratification. Question magouille… ben non désolée, y a pas ça en magasin :P Si vous avez un surplus de résine c'est que vous en avez trop mis mais je comprends bien que ça vous parait sibyllin comme réponde. Le moulage est un métier qui s'apprend en 4 ans, tous qui passez par ici commencez sans les bases indispensables et avec des pièces un peu compliquées pour débuter. Faut pas se décourager :)
Vous pouvez éventuellement avoir sous la main un rouleau patte de lapin pour remonter la résine qui se balade et re-débuller derrière.

Vinns a écrit : Pour les pièces creuses, je recherche quand même un minimum de résistance. Je pense m'inspirer des techniques de fabrications des ailes d'avions RC. J'ai vu par exemple l'utilisation de mousse coupée au fil chaud puis stratifiée.


La résistance d'une pièce est fonction de sa forme et de l'échantillonnage utilisé ; il faut combiner tout ça mais nous ne pouvons pas le faire pour vous quoiqu'on puisse vous orienter vers les solutions les plus pertinentes.

Vinns a écrit : Par curiosité je recherche quand même des infos si vous avez sur les solutions "industrielles" pour renforcer une pièce composite creuse. Il y a quelques années un ami (perdu de vu malheureusement) dont c'était le métier m'avait montré une petite pièce en carbone creuse alvéolée, qui était très légère mais extrêmement solide (je pouvais sauter dessus a pieds joints sans soucis). Bien sur c'était une pièce sortie d'autoclave, mais je voudrais savoir si ce genre de structure alévolaire (resistance/rigidité) est quelque chose de reproductible a notre niveau ?


Je me répète il faut savoir à quoi devra résister cette pièce. Une struture alvéolaire est logiquement plus résistante à la compression verticale (puisque vous avez sauté dessus) qu'un plat, par contre il n'est pas certain qu'elle ait résister à une compression horizontale… voyez c'est pas si simple !
Si vous voulez reproduire une pièce alvéolée, vous faites un master que vous moulez puis vous tirez vos pièces dedans.

Vinns a écrit : Et dernière chose, connaissez-vous des infos/bons plans pour s'équiper/bricoler une pompe a vide a moindre frais ?



Non, pas de miracle. Il faut savoir ce que vous voulez réaliser et de quelle puissance vous avez besoin pour acquérir du bon matériel ; le bricolage ne sert à rien, trop peu de débit ou pas assez rapide, etc.

Image
Isatis, goupil résineur...
Image

Vinns
Messages : 36
Enregistré le : Ven 13 Mar 2015 00:01

Re: Pièces auto epoxy/carbone

Message non lupar Vinns » Ven 13 Mar 2015 16:40

Merci isatis je prends bonne note de vos réponses, je viens de mettre en ligne quelques photos ce sera plus simple et sympa :)

isatis a écrit :je ne sais pas ce que vous utilisez, difficile de vous répondre ; pour le toit c'est une affaire de manque d'angle, ça c'est réglé vous ne pourrez pas stratifier des angles droits.
Pour l'autre pièce je ne peux pas répondre sans connaitre la forme exacte ni les produits utilisés. Il ne faut pas passer X couches de résine, juste ce qu'il faut c'est-à-dire que si vous avez 1 kg de poids de tissu par m2 il vous faudra 1 kg de résine époxy pour l'imprégner.

La résine utilisée est l'équivalent de la realpox740s (c'est celle ci que je prendrais par la suite). La fibre est du carbone sergé 300g/m², mailles de 2mm il me semble.
Très bien pour le toit je comprends, quelle aurait été la bonne approche pour attaquer cette pièce ? stratifier uniquement la partie visible j'imagine (mais dans ce cas je perd l'avantage mécanique du carbone sur les points de fixation)

Voici une photo du toit ouvrant que j'ai stratifié (ne pas faire attention a l'état de surface dégueulasse j'ai attaqué le ponçage un peu trop tôt, c'est donc mis en plan le temps que la résine soit bien dure)
Image
Et voici le détail sur le retour/angle qui m'a posé soucis :
Image
Image

Quand a l'autre pièce, voici quelques photos :
Je suis conscient que c'était un peu too much (formes, angles, épaisseur de mon tissu). Mais je suis quand même bien satisfait du résultat j'ai réussi a bien plaquer le tissu et dans la mesure du possible a ne pas déformer la trame.
Je n'ai pas encore l'expertise qui me permet de mettre le coup de cutter au bon moment (c'est soit trop liquide, soit trop dur) pour supprimer le surplus de fibre, je le fais au dremel par la suite.
Ha et je m'attend a me faire tapper sur les doigts pour les épingles a linge :oops:
Image
Image
Image
Image
Image
Image

isatis a écrit :Vous pouvez essayer le spray bien sûr ça peut aider mais ça n'exonère pas d'une bonne stratification. Question magouille… ben non désolée, y a pas ça en magasin :P Si vous avez un surplus de résine c'est que vous en avez trop mis mais je comprends bien que ça vous parait sibyllin comme réponde. Le moulage est un métier qui s'apprend en 4 ans, tous qui passez par ici commencez sans les bases indispensables et avec des pièces un peu compliquées pour débuter. Faut pas se décourager :)
Vous pouvez éventuellement avoir sous la main un rouleau patte de lapin pour remonter la résine qui se balade et re-débuller derrière.

Je suis bien conscient de la difficulté, je n'ai pas la prétention d'arriver a la cheville des pros, et j'avoue que tout seul il est compliqué d'évoluer c'est toute de suite plus simple quand quelqu'un du métier donne son expertise. Pour info je me suis quand même déjà fait la main sur 2-3 pièces avant celles ci (petite réparation sur une coque de bateau également). Et sur les surfaces plus simples (+- planes) ca se passe quand même nettement mieux ! ici un capot fibre de verre + carbone que j'ai retappé avec succès
Image
Je prends note pour la patte de lapin que je n'ai pas. Pour ce qui est de l'application de la résine (maintenant que vous avez les photos) mon idée de suspendre la pièce a la verticale (pour que la gravité évacue le surplus de résine par terre plutot que dans les creux de la pièce) est elle valable ? ou bien je continue de travailler a plat ?
Pour bien expliquer mon souci, même en faisant bien attention de ne pas surcharger la pièce, lorsque je vais revenir voir 30min plus tard, la gravité aura fait son effet : les parties basses viennent stocker les coulures/surplus de résine. Je vois mal comment m'en sortir a moins de faire 10? couches ultras fines a 24h d'intervalle

isatis a écrit :La résistance d'une pièce est fonction de sa forme et de l'échantillonnage utilisé ; il faut combiner tout ça mais nous ne pouvons pas le faire pour vous quoiqu'on puisse vous orienter vers les solutions les plus pertinentes.

isatis a écrit :Je me répète il faut savoir à quoi devra résister cette pièce. Une struture alvéolaire est logiquement plus résistante à la compression verticale (puisque vous avez sauté dessus) qu'un plat, par contre il n'est pas certain qu'elle ait résister à une compression horizontale… voyez c'est pas si simple !
Si vous voulez reproduire une pièce alvéolée, vous faites un master que vous moulez puis vous tirez vos pièces dedans.

Voici par exemple le type de pièce (aileron) que je souhaiterais réaliser en carbone ou les forces appliquées vont être importantes (d'ou le rapprochement avec l'aile d'avion)
Image

isatis a écrit :Non, pas de miracle. Il faut savoir ce que vous voulez réaliser et de quelle puissance vous avez besoin pour acquérir du bon matériel ; le bricolage ne sert à rien, trop peu de débit ou pas assez rapide, etc.

Très bien au moins c'est clair (j'ai vu les magouilles a base de compresseur ca ne semble pas au top), je remet l'idée a plus tard dans ce cas

[EDIT] Ha ! j'allais oublier une question importante (la dernière promis) : Certains arrivent a faire des raccords quasi invisibles entre 2 morceaux de tissus de carbone. Comment font-ils ? (sans pre-peg)

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 6489
Enregistré le : Mar 13 Oct 2009 13:22

Re: Pièces auto epoxy/carbone

Message non lupar isatis » Ven 13 Mar 2015 17:07

Mais non enfin ! Je n'ai rien contre les pinces à linge, le tout c'est de ne pas les stratifier avec le reste :lol:
Le pompon c'est que d'après les photos, vous avez bien mieux réussi dans le moule un peu complexe que pour un bête toit tout plat Image

Pour le surplus de résine, j'ai déjà répondu ; pour le toit il me semble qu'il y a assez de dépouille pour tout stratifier ensemble mais le tissu utilisé est bien trop épais et le débullage notamment sur le bord semble être approximatif. Vous pouvez faire le rebord et son retour puis seulement le dessus, ça sera peut-être plus simple.

Pour l'aileron, je ne vois pas de difficultés particulières, ça ne travaille pas tant que ça, les carrossiers font souvent du mat de verre-résine polyester et posent juste un carbone-époxy au final pour faire joli. En full carbone, c'est un moule parfait et une stratification soigneuse puis finition classique pour faire beau brillant.

Pour faire du bord à bord propre en carbone, c'est question d'habitude et chacun a son truc, par exemple scotcher le bord qui va être découpé avec un scotch à maroufler pour que les fibres soient bien toutes coupées pareil. Mais bon, les très grandes pièces c'est assez rare.

Image
Isatis, goupil résineur...
Image

Vinns
Messages : 36
Enregistré le : Ven 13 Mar 2015 00:01

Re: Pièces auto epoxy/carbone

Message non lupar Vinns » Ven 13 Mar 2015 23:19

isatis a écrit :Mais non enfin ! Je n'ai rien contre les pinces à linge, le tout c'est de ne pas les stratifier avec le reste :lol:
Le pompon c'est que d'après les photos, vous avez bien mieux réussi dans le moule un peu complexe que pour un bête toit tout plat Image

Ha cool pour les pinces ça a plutôt bien marché d'ailleurs ! Je les ai bien sur retiré avant polymérisation complète.
En effet je m'en sors pas trop mal, justement car après les soucis du toit ouvrant j'ai corrigé ma technique pour éviter le décollage de la fibre. Si la météo change d'humeur j'espère pouvoir poster une photo de la pièce finie et montée (je vais en profiter pour l'ébavurer avant les prochaines couches)

isatis a écrit :Pour le surplus de résine, j'ai déjà répondu ; pour le toit il me semble qu'il y a assez de dépouille pour tout stratifier ensemble mais le tissu utilisé est bien trop épais et le débullage notamment sur le bord semble être approximatif. Vous pouvez faire le rebord et son retour puis seulement le dessus, ça sera peut-être plus simple.

Je prends note, j'ai un autre toit ouvrant que j'aimerais cette fois + propre. Donc soit un tissu plus fin (150g) soit en 3 parties. J'en profite j'ai appris récemment que la fibre de carbone en cas de choc pouvait se casser en pleins de morceaux coupants. Pour mon toit ouvrant il est donc préférable d'avoir (ce qui est le cas) une sous couche en fibre de verre pour éviter les dégâts en cas de tonneau ou est ce que le problème subsiste avec la fibre de verre ?

isatis a écrit :Pour l'aileron, je ne vois pas de difficultés particulières, ça ne travaille pas tant que ça, les carrossiers font souvent du mat de verre-résine polyester et posent juste un carbone-époxy au final pour faire joli. En full carbone, c'est un moule parfait et une stratification soigneuse puis finition classique pour faire beau brillant.

Il y a un problème récurrent sur ce genre d'aileron c'est la rigidité, et notamment le gondolage avec la vitesse (on parle quand même de plusieurs dizaines de kilos de force a haute vitesse même si ca n'y parait pas a première vue). Je pense par exemple a une structure interne rigide, l'aluminium par exemple serait-il compatible avec une stratification epoxy ?

isatis a écrit :Pour faire du bord à bord propre en carbone, c'est question d'habitude et chacun a son truc, par exemple scotcher le bord qui va être découpé avec un scotch à maroufler pour que les fibres soient bien toutes coupées pareil. Mais bon, les très grandes pièces c'est assez rare.

Je me sers déjà de cette technique mais le problème vient au moment d'enlever le scotch pour l'application de la fibre, il y a toujours quelque chose qui bouge. Les raccords parfait dont je parle sont sur un capot donc une grande surface. J'ai une idée (vu sur youtube il y a peu) : poser sur une face place son tissu et l'imprégner de résine, attendre que la polymérisation soit démarrée (collant) et a ce moment couper/poser la fibre. On devrait éviter que ca ne bouge non ? Un peu l'idée du pre-peg en somme

Et après avoir vu d'autres réalisations sur ce forums, je m'intéresse également a la plastiline pour la création de moule (recouvrir la pièce originale de plastiline, puis tirer un moule a partir de cette plastiline). Quelle dureté correspond le mieux pour cet usage et est ce qu'il y a des précautions particulières a prendre ? (j'ai de la medium 55)

Un grand merci pour vos réponses et un très bon week end

Avatar de l’utilisateur
thunder86
Messages : 879
Enregistré le : Lun 24 Mar 2014 17:24
Localisation : saint saviol (86)

Re: Pièces auto epoxy/carbone

Message non lupar thunder86 » Sam 14 Mar 2015 08:23

bonjour vinns, :D :D

je penser a un truc pour ton toit ouvrant,

tu peux le reproduire,en mat de verre/résine polyester, deux trois couches,
comme sa tu te fait un contre-moule,que tu cire TR104/ou/tercanol évidement,

et quand tu stratifie tes couches de carbone une fois fini,tu viens presser,
avec ta reproduction en mat dessus,sa prendra bien les angles,
ta résine sera partout,et sa ne se décollera plus sur les bords,

c'est du système "D",mais je m'en sort pas trop mal,quand tu n'as pas de quoi pour faire du sous vide,tu as toujours le moyen de faire un contre-moule........ :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 6489
Enregistré le : Mar 13 Oct 2009 13:22

Re: Pièces auto epoxy/carbone

Message non lupar isatis » Sam 14 Mar 2015 10:39

Lisez bien les astuces d'enfer de Thunder qui fait du boulot remarquable, vous pourriez aller faire un tour sur ses postages d'ailleurs, c'est très intéressant tout ce qu'il réalise.

Vinns a écrit :
Je prends note, j'ai un autre toit ouvrant que j'aimerais cette fois + propre. Donc soit un tissu plus fin (150g) soit en 3 parties. J'en profite j'ai appris récemment que la fibre de carbone en cas de choc pouvait se casser en pleins de morceaux coupants. Pour mon toit ouvrant il est donc préférable d'avoir (ce qui est le cas) une sous couche en fibre de verre pour éviter les dégâts en cas de tonneau ou est ce que le problème subsiste avec la fibre de verre ?


Le carbone qui explose c'est terrible, ça fait comme des échardes et il y en a partout ; pour les carénages moto, on préconise de mettre une silionne entre deux carbone car en cas de gamelle, le carénage sera foutu mais la silionne de verre "tiendra" les bouts… évidemment faut pas rentrer dans un char d'assaut non plus !
J'ai tendance à penser pareil pour votre toit mais un tonneau est-il plus violent qu'une crêpe en moto sur circuit :? j'en sais rien… une silionne entre deux n'est pas bien chère donc mieux vaut en mettre.


Vinns a écrit : Il y a un problème récurrent sur ce genre d'aileron c'est la rigidité, et notamment le gondolage avec la vitesse (on parle quand même de plusieurs dizaines de kilos de force a haute vitesse même si ca n'y parait pas a première vue). Je pense par exemple a une structure interne rigide, l'aluminium par exemple serait-il compatible avec une stratification epoxy ?


Les gens râlent toujours que le carbone-époxy c'est trop rigide :lol: Vous êtes sûr que ce sont bien des ailerons full carbone dont vous parlez ? Les carrossiers font le plus souvent verre-polyester et un carbone fin dessus-dessous histoire de faire joli mais de toute façon c'est quand même rigide… très très rigide. Pour les voiliers c'est en tonnes qu'on calcule les contraites alors je suis une peu surprise que vous me disiez que ça gondole avec quelques dizaines de kilos :? Après je ne suis pas spécialiste de l'aileron :oops: faut un peu voir ce que prennent les autres comme échantillonnage.
Oui, vous pouvez insérer une âme alu si vous voulez, il faut bien préparer votre alu, le poncer fin au dernier moment juste avant la pose.

Vinns a écrit : … poser sur une face place son tissu et l'imprégner de résine, attendre que la polymérisation soit démarrée (collant) et a ce moment couper/poser la fibre. On devrait éviter que ca ne bouge non ? Un peu l'idée du pre-peg en somme


Tentez-le mais faites super gaffe au timing, vous n'aurez que très peu de temps pour travailler et l'adhérence au support sera moindre ou si c'est en moule il y aura peut-être des bulles d'air ; c'est là que le spray pourrait vous être utile. Le problème c'est que ce sont des coups de main à prendre, par écrit difficile de vous débrouiller le truc.

Vinns a écrit : Et après avoir vu d'autres réalisations sur ce forums, je m'intéresse également a la plastiline pour la création de moule (recouvrir la pièce originale de plastiline, puis tirer un moule a partir de cette plastiline). Quelle dureté correspond le mieux pour cet usage et est ce qu'il y a des précautions particulières a prendre ? (j'ai de la medium 55)


Aussi bien, vous pouvez faire vos moules en RTV directement, voir ICI et et par LA.

Sinon, vous faites votre prise d'empreinte mais vous ne tirez pas un moule dedans puisque vous avez un truc mâle qui va vous servir de master, vous le re-travaillez pour qu'il soit nickel et vous faites votre moule dessus.
Pour tartiner le la Plastiline, pas d'autres précautions que de boucher les p'tits trous pour éviter que ça rentre dedans par exemple.

Image
Isatis, goupil résineur...
Image

Vinns
Messages : 36
Enregistré le : Ven 13 Mar 2015 00:01

Re: Pièces auto epoxy/carbone

Message non lupar Vinns » Sam 14 Mar 2015 17:03

thunder86 a écrit :bonjour vinns, :D :D

je penser a un truc pour ton toit ouvrant,

tu peux le reproduire,en mat de verre/résine polyester, deux trois couches,
comme sa tu te fait un contre-moule,que tu cire TR104/ou/tercanol évidement,

et quand tu stratifie tes couches de carbone une fois fini,tu viens presser,
avec ta reproduction en mat dessus,sa prendra bien les angles,
ta résine sera partout,et sa ne se décollera plus sur les bords,

c'est du système "D",mais je m'en sort pas trop mal,quand tu n'as pas de quoi pour faire du sous vide,tu as toujours le moyen de faire un contre-moule........ :mrgreen:

salut thunder86, c'est clairement pas bête comme idée le contre moule ! mais comme le toit ouvrant que j'ai sorti n'est pas au top a pleins de niveaux, je vais plutot me concentrer sur la seconde version ou je pense stratifier de carbone uniquement la face supérieur (donc pas d'angle bizarre) vu que je compte utiliser le carbone que j'ai, en 300g/m²
Au passage j'ai suivi tes réalisation super boulot et belle bécane chapeau ! j'ai appris pamal de choses notamment sur le moulage en plusieurs parties

isatis a écrit :Lisez bien les astuces d'enfer de Thunder qui fait du boulot remarquable, vous pourriez aller faire un tour sur ses postages d'ailleurs, c'est très intéressant tout ce qu'il réalise.

en effet !

isatis a écrit :Le carbone qui explose c'est terrible, ça fait comme des échardes et il y en a partout ; pour les carénages moto, on préconise de mettre une silionne entre deux carbone car en cas de gamelle, le carénage sera foutu mais la silionne de verre "tiendra" les bouts… évidemment faut pas rentrer dans un char d'assaut non plus !
J'ai tendance à penser pareil pour votre toit mais un tonneau est-il plus violent qu'une crêpe en moto sur circuit :? j'en sais rien… une silionne entre deux n'est pas bien chère donc mieux vaut en mettre.

ok c'est bon a savoir ! le toit ouvrant en théorie meme en cas de tonneau ne devrait pas exploser vu qu'il est au meme niveau que le toit. Mais clairement je prévois la silionne dans ma prochaine commande

isatis a écrit :Les gens râlent toujours que le carbone-époxy c'est trop rigide :lol: Vous êtes sûr que ce sont bien des ailerons full carbone dont vous parlez ? Les carrossiers font le plus souvent verre-polyester et un carbone fin dessus-dessous histoire de faire joli mais de toute façon c'est quand même rigide… très très rigide. Pour les voiliers c'est en tonnes qu'on calcule les contraites alors je suis une peu surprise que vous me disiez que ça gondole avec quelques dizaines de kilos :? Après je ne suis pas spécialiste de l'aileron :oops: faut un peu voir ce que prennent les autres comme échantillonnage.
Oui, vous pouvez insérer une âme alu si vous voulez, il faut bien préparer votre alu, le poncer fin au dernier moment juste avant la pose.

Je vous rassure, le gondolage dont je parle sont sur les "copies", donc a la qualité douteuse, et du coup ca me rassure également ce que vous me dites.
Je retiens pour l'alu, pour info quelle est la raison du poncage "au dernier moment", pollution/oxydation ?
Au passage, quel genre d'inserts filetés conseillez vous pour le composites (j'imagine un insert qui aurait une base plate trouée pour être résiné/collé)

isatis a écrit :Tentez-le mais faites super gaffe au timing, vous n'aurez que très peu de temps pour travailler et l'adhérence au support sera moindre ou si c'est en moule il y aura peut-être des bulles d'air ; c'est là que le spray pourrait vous être utile. Le problème c'est que ce sont des coups de main à prendre, par écrit difficile de vous débrouiller le truc.

Oui je comprends, après c'est le genre de technique que je testerais bien sur sur une piece lambda.

isatis a écrit :Aussi bien, vous pouvez faire vos moules en RTV directement, voir ICI et et par LA.

ca me tente bien cette histoire, mais j'ai peur que les pièces a réaliser soient trop volumineuse pour cette technique

isatis a écrit :Sinon, vous faites votre prise d'empreinte mais vous ne tirez pas un moule dedans puisque vous avez un truc mâle qui va vous servir de master, vous le re-travaillez pour qu'il soit nickel et vous faites votre moule dessus.
Pour tartiner le la Plastiline, pas d'autres précautions que de boucher les p'tits trous pour éviter que ça rentre dedans par exemple.

Oui autant pour moi c'était ca que j'entendais par tirer un moule, par contre quelle serait la dureté de plastiline recommandée pour ce genre de travaux ?

Merci encore, pas de mise à jour des pièces (trop d'humidité) mais je vais de ce pas attaquer le poncage du toit ouvrant :)


Retourner vers « FABRICATION BOITES A AIR, GARDE BOUES, TETE DE FOURCHE, PROTEGE CARTER ETC... »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité