Fabrication d'un toit relevable

Fabrication des carrosseries en résine polyester, moules et pièces.
Syl21
Messages : 5
Enregistré le : Jeu 1 Mai 2014 11:25

Fabrication d'un toit relevable

Message non lupar Syl21 » Ven 2 Mai 2014 22:10

Bonjour à tous


Je souhaite réaliser un toit relevable par des vérins hydroliques sur un fourgon afin de pouvoir tenir debout à l'intérieur. Deux constructeurs allemands proposent ce produit, mais à un prix qui ne défie pas du tout la concurrence, vu qu'il n'y en a pas...

La pièce doit mesurer environ 220/130/5 cm, pour une épaisseur minimum afin de privilégier la légèreté, et être également isolée.
Je pense donc construire un master en CP, ensuite finition, cire, gel coat et stratification.
Aussi, pour cette taille la coque doit être rigide. Mes questions:

_ est ce qu'un feutre de verre peut remplacer un roving?

- Est-ce que les toiles, mat, roving ou feutre doivent couvrir la longueur d'un seul tenant? Autrement dit, l'emplacement bout à bout de deux ou trois toiles nuit-il à la résistance en flexion ou torsion ? (force exercée par le vent, à l'arrêt. je précise :D )

-Afin d'améliorer l'isolation, est-il insensé de poser un film d'aluminium entre deux couches, une mousse PU est plus épaisse et n'épousera peut être pas les arrondis...

-Et enfin la dernière, à votre avis, quel sera le poids final de cette réalisation ? Je sais que cela dépend du nombre de couches mais j'aimerai connaitre votre verdict sur l'utilisation du feutre et/ou roving.


D'avance, merci de m'éclairer de vos lumières !

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 6842
Enregistré le : Mar 13 Oct 2009 13:22

Re: Fabrication d'un toit relevable

Message non lupar isatis » Sam 3 Mai 2014 09:40

Syl21 a écrit :
La pièce doit mesurer environ 220/130/5 cm, pour une épaisseur minimum afin de privilégier la légèreté, et être également isolée.
Je pense donc construire un master en CP, ensuite finition, cire, gel coat et stratification.


Oui, c'est bon


Syl21 a écrit : _ est ce qu'un feutre de verre peut remplacer un roving?


Non, rien à voir. Le feutre est une âme sandwich et le roving un tissé bi-axial à angle droit.

Syl21 a écrit : - Est-ce que les toiles, mat, roving ou feutre doivent couvrir la longueur d'un seul tenant? Autrement dit, l'emplacement bout à bout de deux ou trois toiles nuit-il à la résistance en flexion ou torsion ? (force exercée par le vent, à l'arrêt. je précise :D )


On dit tissu de verre, pas toile :) Non, le bout à bout ne nuit pas à la solidité, heureusement sinon on aurait du mal à fabriquer des bateaux. Le feutre et les tissus tissés se posent bout à bout, le mat se déchire, ne se coupe pas au ciseau, aussi on peut faire chevaucher les lés sans risquer d'avoir des sur-épaisseurs à la couture.

Syl21 a écrit : -Afin d'améliorer l'isolation, est-il insensé de poser un film d'aluminium entre deux couches, une mousse PU est plus épaisse et n'épousera peut être pas les arrondis...


Et oui, insensé l'alu ! Si vous mettez un feutre, c'est un peu isolant, la mousse PU c'est encore plus isolant mais c'est le principe de l'enfermement d'une couche d'air entre deux tranches donc vous ne pouvez pas avoir une fabrication fine avec une bonne isolation, il va falloir faire des compromis.


Syl21 a écrit : -Et enfin la dernière, à votre avis, quel sera le poids final de cette réalisation ? Je sais que cela dépend du nombre de couches mais j'aimerai connaitre votre verdict sur l'utilisation du feutre et/ou roving.


J'en sais rien :oops: pour la stratification du verre, il faut compter 2,5 fois de résine pour le poids de verre total utilisé, un peu plus pour le feutre. Si vous voulez du vraiment léger fin, c'est carbone-époxy mais pas d'isolation incluse et un prix qui ne défiera peut-être pas celui du fabricant.



Image
Isatis, goupil résineur...
Image

Syl21
Messages : 5
Enregistré le : Jeu 1 Mai 2014 11:25

Re: Fabrication d'un toit relevable

Message non lupar Syl21 » Dim 4 Mai 2014 23:27

Bonsoir Isatis, merci pour votre réponse rapide et concise !

Effectivement une fabrication carbone est totalement hors budget, c'est pourquoi je reste sur du verre. Tans pis pour l'isolation, je ne l'intègrerai pas. Comme cité plus haut il faudra bien faire des compromis

Je pense donc partir sur une structure composée de:
_Mat 100
_Mat 300 (une ou deux couches ?)
_Roving
_Mat 300 (même question)
_Feutre 3mm
_Mat 300.

Est-ce trop ?
Si j'ai bien saisi, les qualités du feutre sont l'épaisseur qui offre une bonne rigidité, celles du roving la capacité d'absorber des contraintes mécaniques sans casser? Au quel cas, mon projet nécessite d'adopter feutre et roving, Me trompje ?

Dois-je alors mettre deux roving dans cette structure ?

Merci

Syl21
Messages : 5
Enregistré le : Jeu 1 Mai 2014 11:25

Re: Fabrication d'un toit relevable

Message non lupar Syl21 » Jeu 8 Juin 2017 11:07

Bonjour

je reviens à la charge (trois ans que ça mûrit...), et en fait je crois que je vais commencer par le commencement : le master, qui sera le sujet du jour.
Je vais mouler sur le toit de mon engin, donc réaliser le master directement sur la tôle. Pour cela j'ai besoin de mousse PU que je taillerai, poncerai et stratifierai. J'ai besoin de combler, à la louche, 1.5 cm sur la surface totale du toit 3.5/4 m2.
Est ce que je choisi la dure qui s' expanse beaucoup, auquel cas je risque d' en gâcher pas mal ? Je crains qu'une plus souple se travaille moins bien Laquelle choisir :?:
Pour la stratification, une couche de mat 300 suffit elle, sachant que je mastic dessus pour la finition.
Dernière question, pour la finition, du master toujours, je pense m'orienter sur un novapret plutôt qu'un glass top. Les tirages seront peints systématiquement par la suite donc âpretés, donc poncés en amont au 600, est ce que ce n'est pas un peu du gâchis que d'utiliser une laque PU dans ce cas ?

Merci

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 6842
Enregistré le : Mar 13 Oct 2009 13:22

Re: Fabrication d'un toit relevable

Message non lupar isatis » Jeu 8 Juin 2017 13:36

Ce que je ne m'explique pas c'est pourquoi on n'a pas répondu à votre question de 2014 :?

C'est un mannequin que vous allez faire pas un master, il faut compter avec la future épaisseur de votre toit ; il serait bien préférable d'utiliser des plaques de mousse du commerce à placer au bon endroit, à poncer à la forme puis à stratifier par un mat 300. Ensuite vous descendez votre master du toit, vous le placez sur une surface qui épouse la forme et vous faites votre finition mastic-ponçage.
Si vous voulez faire de la coulée, il faut utiliser un démoulant sur le toit puis faire un moule de coulée et couler. La mousse ne va pas s'expanser uniformément et ça va être fort compliqué d'obtenir une surface plane.
Quand votre mannequin est prêt, vous appliquez un démoulant et vous faites votre stratification de futur toit.
Concernant l'échantillonnage du toit, du mat 300 et du feutre suffisent; Si vous voulez placer une couche de roving vous devrez le faire entre deux couches de mat obligatoirement. Vous devez aussi utiliser les mêmes tissus d'un côté et de l'autre du feutre.
Pour la finition si vous devez peindre inutile de passer un gel-coat.
Le novaprêt est un mastic pistolable de finition, il ne se place pas avant une stratification? la Glass top est une peinture.
Isatis, goupil résineur...
Image


Retourner vers « FABRICATION DE CARROSSERIES COMPOSITES »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités