Garantie - Conservation - Mélange - mise en oeuvre

Yoann
Messages : 3
Inscription : jeu. 2 août 2018 21:39

Garantie - Conservation - Mélange - mise en oeuvre

Message non lu par Yoann » ven. 3 août 2018 11:20

Bonjour,

Merci pour avoir mis ce forum à disposition avec de nombreux exemples et tests.

Je viens vers vous sur plusieurs questions qui peuvent déjà avoir êtées posées sur ce forum qui reprend déjà beaucoup de sujets.

Je n'ai sans doute pas besoin d'indiquer que je suis novice dans ce domaine, mais désireux de me lancer dans plusieurs projets, j'aimerais avoir quelques informations sur la durabilité, les limites de conservation, la miscibilité des produits et mélanges, et quelques procédés "System D".

1- Quelle est l'estimation de durée de vie des produits dans leurs emballages d'origine fermés puis ouverts : -
Inclupox
Pâte pigmentaires
Pâtes à polir et vitrifiés
Waterpox
Vernis pu
Tercanol.

En effet, sans commander de trop, plusieurs projets peuvent intervenir avec quelques mois d'écart et suivant les saisons. Les produit seront stockés en cave sur une température neutre à l'abris du soleil avec une hygrométrie non contrôlé mais stable.

Une fois la réalisation terminée et protégée (des meubles et des inclusions,... ) quelle est la durée de vie moyenne et l'entretien en extérieur et intérieur?

Suivant la destination de l'objet (int-ext), que conseillez vous sur les manœuvres préventives et la périodicité pour l'entretien et la finition. Vernis ou poli/vitri?

La résine epoxy craint la chaleur. Avez vous un ordre de grandeur et les éléments/produits qui pourraient repousser les limites ce genre de mésaventure?

Combinaison et colorant :

Les pâtes pigmentaires sont elles miscibles entre elles avec la résine inclupox et inclupol. Dans la limite des tolérances de mélange avec la résine.

Une pâte pigmentaire est-elle miscible avec la phosphorescente? (Pour un mélange teinté transparent en conservant les propriétés du phosphore).

Avec l'inclupox, peut ont teinter et incorporer d'autres corps tels que des paillettes et autres motifs de principe dans la limite 10% au même titre que les colorants. Peut on dépasser cette limite?

L'incorporation des pâtes pigmentaires à hauteur de 5%-10%. 5% étant sans doute transparent, 10% étant Mat? Peut on en mettre moins de 5%?

Bulle d'air
En procédant sous vide, pensez vous qu'il est possible de recouvrir le moule (rigide) étanchéifier et aspirer l'air de maniaire periodique à l'aide d'un aspirateur et clapet anti-retour afin de créer une dépression dans le volume? Est-ce vraiment utile si nous procédons avec de la waterpox?
L'aspiration de l'air ne va pas générer un abaissement de la température sur sa polymérisation? Si oui, à quelle moment doit on procéder à l'aspiration sans gêne pour la polymérisation?

N'ayant pas réalisé de moulage ni d'inclusion, sur certaines photos prototypes que j'ai pu voir, comment peut-on faire pour retirer des bulles d'air présentent dans la masse du liquide (pas en surface)? Y a t'il une astuce particulière en dehors du sous vide qui pourrait aider.

Merci pour votre aide

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 7034
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Garantie - Conservation - Mélange - mise en oeuvre

Message non lu par isatis » ven. 3 août 2018 11:46

Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 11:20

Je n'ai sans doute pas besoin d'indiquer que je suis novice dans ce domaine, mais désireux de me lancer dans plusieurs projets, j'aimerais avoir quelques informations sur la durabilité, les limites de conservation, la miscibilité des produits et mélanges, et quelques procédés "System D".
Vos questions sont d'ordre général et et bien trop vagues ; on ne peut vous apprendre le métier en 3 minutes et par écrit de surcroît !
Les "systèmes D" c'est à vous de les inventer en faisant vos propres essais, tout-au-plus, nous pouvons vous orienter sur ce qu'il ne faut pas faire.
Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 11:20
Quelle est l'estimation de durée de vie des produits dans leurs emballages d'origine fermés puis ouverts : -
Inclupox
Pâte pigmentaires
Pâtes à polir et vitrifiés
Waterpox
Vernis pu
Tercanol.
Selon les produits, nous garantissons de 3 à 9 mois ; vous pouvez aller voir les fiches techniques disponibles à la Bibliothèque. Celles qui n'y sont pas, vous pouvez les demander par le biais du formulaire de contact.

Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 11:20
Une fois la réalisation terminée et protégée (des meubles et des inclusions,... ) quelle est la durée de vie moyenne et l'entretien en extérieur et intérieur?
Impossible de vous répondre, cela dépend de la qualité de mise en œuvre, de la résine utilisée, des conditions de vie de l'objet.
Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 11:20
Suivant la destination de l'objet (int-ext), que conseillez vous sur les manœuvres préventives et la périodicité pour l'entretien et la finition. Vernis ou poli/vitri?
Encore une fois tout dépend du support, de la résine, de l'emplacement, de l'usage et de la qualité de réalisation.
Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 11:20
La résine epoxy craint la chaleur. Avez vous un ordre de grandeur et les éléments/produits qui pourraient repousser les limites ce genre de mésaventure?
Non, elle ne craint pas la chaleur, elle craint le contact avec un objet chaud : casserolle, thière, etc.
Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 11:20
Les pâtes pigmentaires sont elles miscibles entre elles avec la résine inclupox et inclupol. Dans la limite des tolérances de mélange avec la résine.
Oui
Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 11:20
Une pâte pigmentaire est-elle miscible avec la phosphorescente? (Pour un mélange teinté transparent en conservant les propriétés du phosphore).
Oui
Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 11:20
Avec l'inclupox, peut ont teinter et incorporer d'autres corps tels que des paillettes et autres motifs de principe dans la limite 10% au même titre que les colorants. Peut on dépasser cette limite?
Bien sûr puisque c'est une résine d'inclusion. Il n'y a pas de règle pour la quantité d'incorporation, tout dépend de ce que l'on veut réaliser.
Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 11:20
L'incorporation des pâtes pigmentaires à hauteur de 5%-10%. 5% étant sans doute transparent, 10% étant Mat? Peut on en mettre moins de 5%?
Quelque soit le pourcentage, vous obtiendrez un objet translucide et brillant.

Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 11:20
En procédant sous vide, pensez vous qu'il est possible de recouvrir le moule (rigide) étanchéifier et aspirer l'air de maniaire periodique à l'aide d'un aspirateur et clapet anti-retour afin de créer une dépression dans le volume?
Non, le vide ne s'obtient qu'avec du matériel dédié, les bricolages ne fonctionnent pas.
Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 11:20
Est-ce vraiment utile si nous procédons avec de la waterpox?
Quel rapport avec le procédé sous vide ?

Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 11:20
N'ayant pas réalisé de moulage ni d'inclusion, sur certaines photos prototypes que j'ai pu voir, comment peut-on faire pour retirer des bulles d'air présentent dans la masse du liquide (pas en surface)? Y a t'il une astuce particulière en dehors du sous vide qui pourrait aider.

Dégazage soigneux : après le mélange, laisser reposer puis effectuer un double-potting et enfin couler délicatement en un fin filet sur un matériau non poreux ou traiter pour l'être.
Isatis, goupil résineur...
Image

Yoann
Messages : 3
Inscription : jeu. 2 août 2018 21:39

Re: Garantie - Conservation - Mélange - mise en oeuvre

Message non lu par Yoann » ven. 3 août 2018 19:08

Bonjour et merci Isatis.

Pour information, je ne cherche pas à apprendre le métier en 3 minutes, mais toute formation commence par l'information ^^.
j'expérimenterai avec plaisir :o .


Je prend note pour les durées de vie des différents produits et ne manquerais pas de faire un retour si necessaire sur le formulaire de contact.
Yoann a écrit : ↑
ven. 3 août 2018 11:20
Une fois la réalisation terminée et protégée (des meubles et des inclusions,... ) quelle est la durée de vie moyenne et l'entretien en extérieur et intérieur?
Isatis a écrit: ↑
Impossible de vous répondre, cela dépend de la qualité de mise en œuvre, de la résine utilisée, des conditions de vie de l'objet.
.

La questions est d'ordre générale en effet. Dans la mesure où nous parlons d'une création à partir de l'epoxy coulé (mobilier et objet décoratif) (Inclupox), j'aurai aimé avoir un ordre d'idée de sa tenue dans le temps sur sa détérioration, son ternissement et jaunissement. juste un ordre d'échelle sans être contractuel (pour information).
Yoann a écrit : ↑
ven. 3 août 2018 11:20
Suivant la destination de l'objet (int-ext), que conseillez vous sur les manœuvres préventives et la périodicité pour l'entretien et la finition. Vernis ou poli/vitri?
Isatis a écrit: ↑
Encore une fois tout dépend du support, de la résine, de l'emplacement, de l'usage et de la qualité de réalisation.
Question encore générale j'en conviens, pour mobilier et objet décoratif respectant les règles, dosages et autres, Que conseillez-vous pour la finition des éléments coulés avec de la résine type INLUPOX.
En intérieur, Vernis PU ou polissage et lustrage?
En exterieur toutes saison, Vernis PU ou polissage et lustrage?
Nous évoquons ces deux cas afin de connaitre ce qui doit être fait et la periodicité de l'entretien des réalisations.
Je m'inquiète plus sur des étagères en bois anciennes avec résine d'inclusion pour boucher les ports et égaliser les planches. Elles seront donc en exterieur exposées à toutes les saisons.
Yoann a écrit : ↑
ven. 3 août 2018 11:20
Est-ce vraiment utile si nous procédons avec de la waterpox?
Isatis a écrit: ↑
Quel rapport avec le procédé sous vide ?
Savoir s'il est vraiment necessaire de travailler sous vide sur de l'inclusion pour ne pas avoir de bulle. le procédé de l'aspirateur permet juste une dépression dans le caisson. je voulais savoir si c'était utile ou non. j'ai bien saisi l'utilité de la waterpox pour la permeabilité et éviter le degazement des objets poreux. la question est donc de savoir si le procédé sous vide est obligatoire pour ne pas avoir de bulle?
Isatis a écrit: ↑
Dégazage soigneux : après le mélange, laisser reposer puis effectuer un double-potting et enfin couler délicatement en un fin filet sur un matériau non poreux ou traiter pour l'être.
Merci pour cette information. Pour estimer et comprendre le temp de repos de la résine, l'ensemble des temps de repos dépendent de la masse et de la durée de vie en pot si j'ai bien compris.
Si une durée de vie en pot est estimée à 12H, il faut soustraire le temps de mélange et de couler pour calculer le temps de repos où il y a un temps de repos bien défini à respecter afin d'éviter de casser la prise de la resine?

Merci pour ces informations.

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 7034
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Garantie - Conservation - Mélange - mise en oeuvre

Message non lu par isatis » sam. 4 août 2018 09:53

Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 19:08
La questions est d'ordre générale en effet. Dans la mesure où nous parlons d'une création à partir de l'epoxy coulé (mobilier et objet décoratif) (Inclupox), j'aurai aimé avoir un ordre d'idée de sa tenue dans le temps sur sa détérioration, son ternissement et jaunissement. juste un ordre d'échelle sans être contractuel (pour information).
Même pour information, je ne peux pas répondre ; il peut arriver tant d'incidents ou d'accidents, comment tout prévoir ? En utilisation normale sans poser des récipients chauds, pas contre un chauffage, sans enfant qui gratte et barbouille, sans UVs excessifs, etc. un objet correctement fabriqué en Inclupox peut durer des années. Une remise en état de la surface est possible en cas de rayures.
Quoi qu'il en soit une résine même époxy finira toujours par jaunir, c'est pourquoi les meubles transparents sont fabriqués en thermoplastique typer Altuglas® par exemple.

Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 19:08
Question encore générale j'en conviens, pour mobilier et objet décoratif respectant les règles, dosages et autres, Que conseillez-vous pour la finition des éléments coulés avec de la résine type INLUPOX.
En intérieur, Vernis PU ou polissage et lustrage.
En exterieur toutes saison, Vernis PU ou polissage et lustrage?
Où que cela soit, il est préférable de passer une à deux couches de vernis PU bi-composant, c'est un surcroit de protection aux UVs et plus résistant aux rayures.
Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 19:08
Je m'inquiète plus sur des étagères en bois anciennes avec résine d'inclusion pour boucher les ports et égaliser les planches. Elles seront donc en exterieur exposées à toutes les saisons.
Vous pouvez vous inquiéter, ça jaunira forcément bien plus vite qu'un objet en intérieur peu soumis aux rayons du soleil. On ne bouche pas les pores d'un bois avec une résine d'inclusion, il faut effectuer une coulée de minimum 5 mm d'épaisseur pour garantir la polymérisation.
Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 19:08

Savoir s'il est vraiment necessaire de travailler sous vide sur de l'inclusion pour ne pas avoir de bulle. le procédé de l'aspirateur permet juste une dépression dans le caisson. je voulais savoir si c'était utile ou non. j'ai bien saisi l'utilité de la waterpox pour la permeabilité et éviter le degazement des objets poreux. la question est donc de savoir si le procédé sous vide est obligatoire pour ne pas avoir de bulle?
Non, pas d'obligation.
Baladez-vous sur le forum, il y a des dizaines de sujets sur la coulée Inclupox sur bois, c'est la grande mode en ce moment ; aucun client n'a utilisé de pompe à vide, du matériel pas accessible à un amateur.
Voyez également la réalisation de Peterthecat tout est dit des étapes de fabrication.
Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 19:08

Merci pour cette information. Pour estimer et comprendre le temp de repos de la résine, l'ensemble des temps de repos dépendent de la masse et de la durée de vie en pot si j'ai bien compris.
Oui
Yoann a écrit :
ven. 3 août 2018 19:08
Si une durée de vie en pot est estimée à 12H, il faut soustraire le temps de mélange et de couler pour calculer le temps de repos où il y a un temps de repos bien défini à respecter afin d'éviter de casser la prise de la resine?
Il faut se conformer à ce qui est contenu sur les fiches techniques des produits mais bien évidemment ce sont des mesures de labo dans des conditions idéales de travail. Il faut extrapoler à vos conditions.
La durée de vie en pot est calculée dès le contact entre les deux résines qui composent un kit époxy. Le temps de repos pour dégazer est assez rapide, les grosses bulles remontent vite ; dès que ça commence à remonter trop doucement vous faites votre double-poting et normalement il ne doit plus y avoir que quelques bullettes qui disparaitront lorsque vous coulerez doucement en un fin ruban dans votre moule.
Enfin le temps de prise est fonction du récipient dans lequel vous mélangez, plus il y a de masse, plus la réaction chimique démarre vite ; il est conseiller d'utiliser les pots larges de base pour les mélanges en grosse quantité.
Isatis, goupil résineur...
Image

Yoann
Messages : 3
Inscription : jeu. 2 août 2018 21:39

Re: Garantie - Conservation - Mélange - mise en oeuvre

Message non lu par Yoann » sam. 4 août 2018 21:29

isatis a écrit :
sam. 4 août 2018 09:53
Même pour information, je ne peux pas répondre ; il peut arriver tant d'incidents ou d'accidents, comment tout prévoir ? En utilisation normale sans poser des récipients chauds, pas contre un chauffage, sans enfant qui gratte et barbouille, sans UVs excessifs, etc. un objet correctement fabriqué en Inclupox peut durer des années. Une remise en état de la surface est possible en cas de rayures.
Quoi qu'il en soit une résine même époxy finira toujours par jaunir, c'est pourquoi les meubles transparents sont fabriqués en thermoplastique typer Altuglas® par exemple.
Bien compris. On verra dans le temps ^^
isatis a écrit :
sam. 4 août 2018 09:53

Où que cela soit, il est préférable de passer une à deux couches de vernis PU bi-composant, c'est un surcroit de protection aux UVs et plus résistant aux rayures.
Ca marche. J'ai vu sur le forum qu'il faut poncer chaque résine pour corriger les défauts minimes et plus importants. je verrais sur mes coulées mais j'ai pris en compte quelques retours d'expériences.
isatis a écrit :
sam. 4 août 2018 09:53

Vous pouvez vous inquiéter, ça jaunira forcément bien plus vite qu'un objet en intérieur peu soumis aux rayons du soleil. On ne bouche pas les pores d'un bois avec une résine d'inclusion, il faut effectuer une coulée de minimum 5 mm d'épaisseur pour garantir la polymérisation.
Oui, vous le rappelez souvent dans plusieurs postes^^. faute d'expression de ma part sans doute. le bois est beau et très abimé donc quand je dis boucher les pores, je suis presque sur 1 cm (voir plus) dégrossis sur les fentes et les craquelures du bois. Ce n'est pas vraiment une inclusion globale, mais plus une mise à niveau plus une épaisseur. Je vais essayer de faire un moule étanche juste pour traiter la surface en inclusion puis voir pour une coulée générale pour les deux faces en 740. Normalement j'ai en moyenne mes 5mm.
isatis a écrit :
sam. 4 août 2018 09:53

Non, pas d'obligation.
Baladez-vous sur le forum, il y a des dizaines de sujets sur la coulée Inclupox sur bois, c'est la grande mode en ce moment ; aucun client n'a utilisé de pompe à vide, du matériel pas accessible à un amateur.
Voyez également la réalisation de Peterthecat tout est dit des étapes de fabrication.
Oui, votre forum indique plusieurs projets, mais je vais déjà commencer par me familiariser avec le produit, mais c'est prévu par la suite. Sur des lignes plus contemporaines sans l'aspect de l'inclusion totale de plateau. je ne manquerais pas de partager mes déboires ^^
isatis a écrit :
sam. 4 août 2018 09:53

Il faut se conformer à ce qui est contenu sur les fiches techniques des produits mais bien évidemment ce sont des mesures de labo dans des conditions idéales de travail. Il faut extrapoler à vos conditions.
La durée de vie en pot est calculée dès le contact entre les deux résines qui composent un kit époxy. Le temps de repos pour dégazer est assez rapide, les grosses bulles remontent vite ; dès que ça commence à remonter trop doucement vous faites votre double-poting et normalement il ne doit plus y avoir que quelques bullettes qui disparaitront lorsque vous coulerez doucement en un fin ruban dans votre moule.
Enfin le temps de prise est fonction du récipient dans lequel vous mélangez, plus il y a de masse, plus la réaction chimique démarre vite ; il est conseiller d'utiliser les pots larges de base pour les mélanges en grosse quantité.

Commande passée, je mettrais en œuvre vos indications et les éléments de la notice.

Juste une dernière question pour le vernis PU.


Pour une application au pinceau, il faut le diluant. Ce qui donne donc le vernis + durcisseur + eau + diluant? ca fait beaucoup de mélange, non? :roll:

Merci pour toutes vos réponses et votre aide.

à bientot.

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 7034
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Garantie - Conservation - Mélange - mise en oeuvre

Message non lu par isatis » dim. 5 août 2018 09:43

Yoann a écrit :
sam. 4 août 2018 21:29

Oui, vous le rappelez souvent dans plusieurs postes^^.
Oui et depuis le temps, j'ai carrément l'impression de devenir gâteuse et de radoter :lol: en fait, on préfère toujours bien prévenir et plutôt deux fois qu'une.
Yoann a écrit :
sam. 4 août 2018 21:29
le bois est beau et très abimé donc quand je dis boucher les pores, je suis presque sur 1 cm (voir plus) dégrossis sur les fentes et les craquelures du bois. Ce n'est pas vraiment une inclusion globale, mais plus une mise à niveau plus une épaisseur. Je vais essayer de faire un moule étanche juste pour traiter la surface en inclusion puis voir pour une coulée générale pour les deux faces en 740. Normalement j'ai en moyenne mes 5mm.
Attention :!: sur vieux bois et bois poreux (comme ils le sont presque tous) il est préférable de passer deux couches de Waterpox14 qui aura effet de bouche-pore ; cela empêchera le bois de dégazer et d'ajouter des bulles dans la coulée de résine.
Yoann a écrit :
sam. 4 août 2018 21:29
je ne manquerais pas de partager mes déboires ^^
:lol: des déboires peut-être pas si vous travaillez tranquillement sans vous presser et en étant méticuleux mais les erreurs ça arrive quand on débute ; commencer petit par des essais pour se familiariser et ne pas gâchez trop de marchandise, c'est le meilleur moyen pour réussir ensuite les les grands projets.

Yoann a écrit :
sam. 4 août 2018 21:29
Juste une dernière question pour le vernis PU.


Pour une application au pinceau, il faut le diluant. Ce qui donne donc le vernis + durcisseur + eau + diluant? ca fait beaucoup de mélange, non? :roll:
Oui il faut impérativement le diluant dédié, si vous utilisez un autre produit le vernis va se mettre en boulettes impossibles à étaler.
Surtout pas d'eau :!: :!: :!: JAMAIS d'eau avec les résines qui sont totalement "aquaphobes" (sauf quelques produits epoxy spécialement conçus) c'est pourquoi il faut travailler dans une atmosphère peu humide entre autre.
En pratique : vous pesez bien vos ingrédients vernis et durcisseur, vous mélangez intimement puis vous ajouter le diluant en fonction de la viscosité que vous souhaitez obtenir.
Pour appliquer et si c'est possible il est judicieux d'avoir un très bon pinceau laqueur de bonne qualité, pas un machin du commerce de bricolage d'à côté.
Isatis, goupil résineur...
Image

Répondre