Toit ancienne caravane fissuré (fendu) à la suite d'un orage

mikapal
Messages : 3
Inscription : mar. 5 juil. 2016 21:43

Toit ancienne caravane fissuré (fendu) à la suite d'un orage

Message non lu par mikapal » mar. 5 juil. 2016 21:52

Bonjour à tous et merci à ceux pouvant m'aider à résoudre mon problème.
20160705_211517.jpg
20160705_211624.jpg
20160705_211614.jpg
20160705_211707.jpg
Nous venons il y a deux mois d'acheter une caravane pliante Fleurette malheureusement étant en plein travaux de mon garage nous n'avons pas pu la stocker dans celui-ci pour cette saison. Hier à la suite d'un orage le toit de notre caravane .....c'est affaissé par une grosse accumulation d'eau.
La fibre de verre c'est totalement fendu au centre et je ne sais pas comment réparer, provisoirement et/ou reprendre une rénovation totale du toit.
Je ne suis pas du tout sur de quels produit utiliser et comment.

Bien sur nous avons réserver un camping pour le mois prochain.......

Avant de vous déranger je suis allé chez deux concessionnaires, réparateurs de camping-car et caravanes, mais à part me vendre ce dont je ne pourrai jamais me payer personne ne peut m'aider.

Bref pouvez vous m'aider?

Je n'ai aucune prétention, à chacun son métier, mais je suis manuel avec de bons conseils j’œuvrerai comme il se doit.
Merci.

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 7170
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Toit ancienne caravane fissuré (fendu) à la suite d'un orage

Message non lu par isatis » mer. 6 juil. 2016 10:08

Puisque c'est un toit de caravane pliante vous devez pouvoir le démonter pour pouvoir travailler à l'aise.
Deux solutions, une provisoire pour ne pas rater les vacances et une définitive si vous avez le temps de vous y consacrer.

Solutions provisoire :

Vous trouvez une plaque d'un "plastique" étanche et vous le collez avec un élastomère de silicone en périphérie et vous le rivetez.

Solution définitive :

Vous poncez bien la fissure et autour puis vous stratifiez avec du mat de et de la résine polyester, allez voir sur notre site comment on répare les trous, c'est par ICI.

Comme vous êtes bon bricoleur et si vous avez une journée devant vous, vous pouvez réaliser la réparation définitive ; c'est du travail basique et vous devriez bien vous en sortir. Allez lire le lien et revenez poser les questions sur ce qui vous parait pas clair.
Isatis, goupil résineur...
Image

mikapal
Messages : 3
Inscription : mar. 5 juil. 2016 21:43

Re: Toit ancienne caravane fissuré (fendu) à la suite d'un orage

Message non lu par mikapal » mer. 6 juil. 2016 21:39

:D Bonjour et merci d'avoir pris le temps de répondre.


En premier lieu je constate que je ne suis pas dans la bonne rubrique donc désolé pour cet impair.

Ensuite professionnellement j'ai eu l'occasion de voir la réparation d'un grand fitre à sable de piscine en fibre de verre effectuée par un pro. J'avais brisé ce filtre lors d'une mauvaise manipulation.
Tout ça pour dire, finalement j'ai déjà vu une réparation comme expliquée sur le site.

Je me pose quand même quelques questions après avoir lu le volet "Réparer un stratifié verre/résine".

Comment différencier un stratifié en époxy d'un polyester?

Avant d’intercaler sous la fissure un étai j'ai constaté que le toit fait environ 40mm d’épaisseur. Je pensais voir deux couches de strat de part et d'autre d'un isolant mais bizarrement j'ai l'impression que celui-ci n'est fait que d'une seul couche épaisse.
Le travail doit il être effectué par le dessous comme je le pense ou par le dessus du toit. (entendons nous bien j'ai bien l'intention de démonter le toit pour la réparation)
Dois-je poncer profondément, la réparation doit elle être effectuée sur l’épaisseur totale.(le bon sens me dit que oui mais bon...)
Dois je effectuer une forte brèche, profonde et la plus large possible pour assurer une bonne réparation?



De plus la couche externe n'est pas visuellement touchée mais vu les marques de plis il est clair qu'elle n'assure plus correctement l’étanchéité de la caravane.
Dois-je effectuer un ponçage total du toit pour mettre en oeuvre une nouvelle couche de gelcoat? Pour le coup une seul journée de travail me semble infaisable.
Même en effectuant une réparation correct (supprimer la déformation du toit) comment je peux éviter l’infiltration d'eau pour cet saison.



L'an prochain j'envisage reprendre la totalité du toit. Dois-je juste poncer puis poser une nouvelle couche de gelcoat seul ou faut il afin d'assurer la longévité poser une nouvelle couche de mat de verre?


Enfin comment quantifier mes besoins en matériels pour la réparation?


Merci encore.

Michael









r

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 7170
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Toit ancienne caravane fissuré (fendu) à la suite d'un orage

Message non lu par isatis » jeu. 7 juil. 2016 09:55

mikapal a écrit :


En premier lieu je constate que je ne suis pas dans la bonne rubrique donc désolé pour cet impair.
Je n'avais même pas fait attention, je le ferai déplacer c'est pas grave.

mikapal a écrit : Comment différencier un stratifié en époxy d'un polyester?
Un stratifié époxy ne comporte en principe pas de mat sauf sur des productions industrielles de moyenne gamme. Honnêtement même notre œil de pro peut éventuellement être abusé selon l'objet à expertiser.
Dans votre cas, il serait extraordinaire que ça soit un stratifié époxy ; les toits de ces caravanes sont sous-traitées à des ateliers de stratification par le fabriquant. De plus la couleur jaunâtre nous donne une indication polyester.
mikapal a écrit : Avant d’intercaler sous la fissure un étai j'ai constaté que le toit fait environ 40mm d’épaisseur. Je pensais voir deux couches de strat de part et d'autre d'un isolant mais bizarrement j'ai l'impression que celui-ci n'est fait que d'une seul couche épaisse.
C'est bien rare un stratifié en sandwich sur toit de caravane, l'anti-condensation se fait par le vaigrage collé. Par contre l'épaisseur que vous m'indiquez parait assez énorme pour un stratifié sans âme, vous êtes sûr qu'il n'y a pas un feutre entre dessus et dessous ?
mikapal a écrit : Le travail doit il être effectué par le dessous comme je le pense ou par le dessus du toit. (entendons nous bien j'ai bien l'intention de démonter le toit pour la réparation)
Par dessous et vous recollerez quelque chose au plafond pour faire joli, ça vous évitera de faire un gros travail mastic-ponçage
mikapal a écrit : Dois-je poncer profondément, la réparation doit elle être effectuée sur l’épaisseur totale.(le bon sens me dit que oui mais bon...)
Dois je effectuer une forte brèche, profonde et la plus large possible pour assurer une bonne réparation?
Oui dans l'épaisseur totale à l'endroit de la fissure… "une forte brèche" vous y allez un peu fort :lol:
Il faut mettre le toit à l'envers en prenant soin de poser quelque chose dessous d'un peu rigide à l'endroit de la réparation à faire, genre un bout de contre-plaqué, et stabiliser le toit pour qu'il ne fasse pas la toupie pendant que vous travaillez.
Avec une meuleuse et du papier résorcine (les rouges qui grattent fort) vous attaquez votre fissure : ponçage presque à percer à l'endroit déchiré et ponçage plus léger en forme de biseau sur le pourtour de la fissure. Attention à la meuleuse ça fait vite des trous dans du polyester cet engin :P
mikapal a écrit : De plus la couche externe n'est pas visuellement touchée mais vu les marques de plis il est clair qu'elle n'assure plus correctement l’étanchéité de la caravane.
Dois-je effectuer un ponçage total du toit pour mettre en oeuvre une nouvelle couche de gelcoat? Pour le coup une seul journée de travail me semble infaisable.
Vous allez travailler par dessous délicatement pour éviter de percer vers le dessus. Il me semble qu'il faut d'abord réparer la structure avant de s'occuper de faire joli. Si rien ne se distingue une fois la réparation faite, vous pouvez partir en vacances tranquille et voir en revenant si ça a bougé ; au cas où il faudra envisager une finition mais pas du gel-coat qui ne s'utilise qu'en moule. Poncer tout le toit serait fastidieux et s'il est en gel-coat c'est la meilleure protection du stratifié. Ponçage sur la partie fendue s'il y a besoin, léger ponçage général pour dépolir, dépoussiérage et peinture PU bi-composant.
mikapal a écrit :Même en effectuant une réparation correct (supprimer la déformation du toit) comment je peux éviter l’infiltration d'eau pour cet saison.
Il faudrait me poster une ou deux photos du dessus de toit après réparation pour vous donner un avis un peu étayé. En gros, s'il reste une ligne de fracture visible de la taille d'un cheveu, vous partez en vacances et ferez la finition plus tard, si c'est plus prononcé, vous poncez-mastiquez et ferez la peinture plus tard si vous n'avez pas le temps maintenant.


mikapal a écrit :L'an prochain j'envisage reprendre la totalité du toit. Dois-je juste poncer puis poser une nouvelle couche de gelcoat seul ou faut il afin d'assurer la longévité poser une nouvelle couche de mat de verre?
Déjà répondu plus haut pour la finition ; pourquoi une nouvelle couche de mat ? Ça serait un bien gros boulot, il faudrait virer le gel-coat complètement alors que c'est la meilleure protection de votre toit ! Même s'il est moche :lol:
De plus après le mat, il faudrait entièrement mastiquer-poncer pour obtenir une surface lisse à peindre, du gros travail fastidieux et coûteux, s'il faut vraiment renforcer, ce dont je doute un peu, faites le par l'intérieur tranquillement cet hiver à l'abri dans le garage.

mikapal a écrit :Enfin comment quantifier mes besoins en matériels pour la réparation?
Mesurer le nombre de m2 de mat qu'il vous faut ; calculer le poids total de verre à utiliser et multiplier par un coéf. de 2,5 pour obtenir le poids de résine polyester nécessaire. Rouleau débulleur obligatoire si vous voulez faire du bon boulot.
Il faut également des pinceaux à manche non peint, des pots à mélange propres et secs, des chiffons non pelucheux, de l'acétone, etc.

Les liens vers les produits :

Résines polyester la standart suffira

Mat de verre

Mastics et colles

Matériel d'application pour ce que vous n'avez pas déjà

Peintures PU bi-composant
Isatis, goupil résineur...
Image

mikapal
Messages : 3
Inscription : mar. 5 juil. 2016 21:43

Re: Toit ancienne caravane fissuré (fendu) à la suite d'un orage

Message non lu par mikapal » lun. 11 juil. 2016 20:07

Bonsoir,

Réponse tardive,j'ai grandement accéléré la réalisation du garage afin de pouvoir entrer la caravane avant fin juillet :oops:

Mon cher Isatis merci pour vos éclaircissements.
Après avoir ouvert un peu la fissure en sous face du toit, j'ai constaté qu'il y a de la fibre de verre en couche externe, puis de la mousse type Pu (un peu comme dans les sièges des vielles voitures ) et de nouveau de la fibre.
Avant de commander les matériaux je me demande quand même quelle est la différences entre un mat de 100 et 450g. Le 450 est il plus dense donc plus solide? N'est il pas plus complexe à mettre en oeuvre?

A bientôt.

Michael

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 7170
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Toit ancienne caravane fissuré (fendu) à la suite d'un orage

Message non lu par isatis » mar. 12 juil. 2016 09:04

mikapal a écrit :

Après avoir ouvert un peu la fissure en sous face du toit, j'ai constaté qu'il y a de la fibre de verre en couche externe, puis de la mousse type Pu (un peu comme dans les sièges des vielles voitures ) et de nouveau de la fibre.
Ah ! Je me disais bien qu'il était bizarre que vous soyez le seul à avoir un toit sans âme sandwich ! Donc c'est polyester et c'est construction standard. Le fait de réparer va supprimer la mousse PU en partie à l'endroit de la fissure.
Soit vous réparez mat de verre-résine polyester et vous risquez d'avoir un pont thermique qui fasse de la condensation.
Soit vous incluez un sandwich dans la réparation si c'est possible ce dont je doute un peu.
mikapal a écrit : Avant de commander les matériaux je me demande quand même quelle est la différences entre un mat de 100 et 450g. Le 450 est il plus dense donc plus solide? N'est il pas plus complexe à mettre en oeuvre?

C'est tout simple :
mat 100 = 100gr de verre au m2
mat 450 = 450 gr de verre au m2
Pour la densité de fibres au m2 : c'est le mat 100 qui gagne mais il ne fait toujours que 100 gr au m2, c'est une question de finesses des fibres de verre agglomérées… c'est peu pas simple à expliquer par écrit.
Il n'est pas question de solidité, complexité ou autre, chaque grammage a son utilité en fonction du travail à réaliser.
Pour vous il faut aller au plus simple et efficace, du mat 300 dont vous faites des bandes. De la plus petite largeur pour poser sur la fissure en agrandissant à chaque nouvelle couche, le mat se déchire, il ne faut pas le couper aux ciseaux. Si vous voulez utiliser du mat 100, il suffit de faire trois couches pour avoir un stratifié à 300gr/m2 de verre mais ne prenez pas du 450, c'est pas du tout fait pour les petites réparations, il est raide et difficile à imprégner pour des petites surfaces, de plus il est mal adapté car il vous faut plusieurs couches étalées du plus fin ou plus large, vous auriez une grosse bosse à la fin avec du 450 !

Résumé :
du mat 100 ou 300, le 100 étant plus facile à stratifier que le 300
de la résine polyester standart
rouleau débulleur
mastic Facility si besoin est pour l'intérieur ou mastic époxy par l'extérieur toujours si besoin est ; la base époxy vous permet d'éviter une finition peinture maintenant
et les divers trucs habituels : pinceaux, acétone, chiffons, pots à mélange, etc.
Vous pouvez aller voir les tutos-vidéo sur les bases du métier par ICI notamment celle-ci et reposer des questions tant que tout n'est pas clair pour vous.
Isatis, goupil résineur...
Image

Répondre