Fabrication d'un réservoir de moto : validation de la démarche

Réparer un carénage en fibres/résine, faire son armature de selle en composites, son protège carter en kevlar/carbone etc...
C'est dans cette rubrique que l'on en cause.
fgallet
Messages : 3
Inscription : mar. 25 sept. 2018 09:43

Fabrication d'un réservoir de moto : validation de la démarche

Message non lu par fgallet » mar. 25 sept. 2018 10:23

Bonjour à toutes et à tous,

voilà un bon moment que je réfléchis et sillonne le net pour me faire une idée sur la façon de procéder. N'étant qu'un simple amateur :), j'aimerai vous soumettre mon plan d'attaque et recevoir vos commentaires/remarques/aides. Et surtout me dire si j'en fais trop :)

Le mannequin pourra être détruit au démoulage, il s'agit d'une pièce unique qui comporte des contre-depouilles.
La résine employée sera Vinylestére. Je n'envisage pas, pour l'instant, de passage sur vide, juste stratification avec débullage méticuleux.

Réalisation de la forme du réservoir "mannequin"
* en plaque de mousse polyuréthane (isolant) coller entre elles à la colle en bombe (Néoprène)
* mise en forme, découpe, etc. ... bla bla bla.
* finition de la forme au mastic polyester (Sintofer) + ponçage
* apprêt garnissant epoxy + ponçage
* pose d'un laque + ponçage + polissage

Stratification Phase 1 :
* Après avoir enduit la forme de PVA ou de cire (à définir avec votre aide)
* je recouvre la totalité du mannequin de Tissu de verre sillonné de 200g/m2. J'attend 24h( 48h ? ) et je découpe longitudinalement pour obtenir 2
demi-coques.
* Nettoyage et suppression de tous les résidus de polyuréthane/mastic/laque.
* je met en place, dans leur demi coque respective, le robinet d'essence et la trappe de remplissage en prenant soin de tout renforcé au mat de verre
* je ré-assemble avec un joint congés (vinylestere + fibre verre coupé 6mm)
* une fois collé, je recouvre entièrement de sillonné 200g/m2.

Stratification Phase 2 :
* Ponçage.
* Application des couches
=> Aramide 170g/m2
=> sillonne 200g/m2
=> Aramide 170g/m2
=> sillonne 200g/m2
=> hybride carbone/aramide 160g/m2
=> masse totale au m2 = 1300g/m2
* Coating (résine vinylestére) par roto-moulage de l' intérieur

Finition :
* 2 x ponçage et glaçage. ( Avec quelle résine ??)
* vernis ( PU ?)

Voilà, c'est un peu long mais je pense ne rien avoir oublié.

Merci de votre Aide

Fred

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 7159
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Fabrication d'un réservoir de moto : validation de la démarche

Message non lu par isatis » mar. 25 sept. 2018 13:57

fgallet a écrit :
mar. 25 sept. 2018 10:23
Réalisation de la forme du réservoir "mannequin"
* en plaque de mousse polyuréthane (isolant) coller entre elles à la colle en bombe (Néoprène)
* mise en forme, découpe, etc. ... bla bla bla.
* finition de la forme au mastic polyester (Sintofer) + ponçage
* apprêt garnissant epoxy + ponçage
* pose d'un laque + ponçage + polissage
Il faut impérativement stratifier votre mousse PU avant d'y effectuer une finition au mastic pour avoir une surface lisse ; pourquoi laque et ponçage-polissage ? C'est la face interne du réservoir donc pas besoin d'autre chose qu'une surface lisse.
Une laque PU n'a pas à être polie.
fgallet a écrit :
mar. 25 sept. 2018 10:23
* Après avoir enduit la forme de PVA ou de cire (à définir avec votre aide)
* je recouvre la totalité du mannequin de Tissu de verre sillonné de 200g/m2. J'attend 24h( 48h ? ) et je découpe longitudinalement pour obtenir 2
demi-coques.
* Nettoyage et suppression de tous les résidus de polyuréthane/mastic/laque.
* je met en place, dans leur demi coque respective, le robinet d'essence et la trappe de remplissage en prenant soin de tout renforcé au mat de verre
* je ré-assemble avec un joint congés (vinylestere + fibre verre coupé 6mm)
* une fois collé, je recouvre entièrement de sillonné 200g/m2.
Du PVA en deux couches suffit pour le démoulage.
Sillonné ? vous voulez dire silione peut-être.
Les appendices doivent se placer une fois que l'ensemble du réservoir est fini.
fgallet a écrit :
mar. 25 sept. 2018 10:23
Stratification Phase 2 :
* Ponçage.
* Application des couches
=> Aramide 170g/m2
=> sillonne 200g/m2
=> Aramide 170g/m2
=> sillonne 200g/m2
=> hybride carbone/aramide 160g/m2
=> masse totale au m2 = 1300g/m2
* Coating (résine vinylestére) par roto-moulage de l' intérieur
Le rotomoulage s'effectue avec un composé de résine spécialement mis au point, voir ICI.
fgallet a écrit :
mar. 25 sept. 2018 10:23
Finition :
* 2 x ponçage et glaçage. ( Avec quelle résine ??)
* vernis ( PU ?)
Il faut d'abord mastiquer-poncer puis c'est en fonction du fini que vous souhaitez le choix de la couche de finition.
Isatis, goupil résineur...
Image

fgallet
Messages : 3
Inscription : mar. 25 sept. 2018 09:43

Re: Fabrication d'un réservoir de moto : validation de la démarche

Message non lu par fgallet » mar. 25 sept. 2018 16:54

isatis a écrit :
mar. 25 sept. 2018 13:57
Il faut impérativement stratifier votre mousse PU avant d'y effectuer une finition au mastic pour avoir une surface lisse ; pourquoi laque et ponçage-polissage ? C'est la face interne du réservoir donc pas besoin d'autre chose qu'une surface lisse.
Une laque PU n'a pas à être polie.
Le mastic et la laque étaient là pour avoir un état de surface le plus lisse possible pour facilité le démoulage. Mais si ce n'est pas utile je stratifierai directement sur la mousse PU après l'avoir poncé un minimum.
isatis a écrit :
mar. 25 sept. 2018 13:57
Du PVA en deux couches suffit pour le démoulage.
Sillonné ? vous voulez dire silione peut-être.
Les appendices doivent se placer une fois que l'ensemble du réservoir est fini.
oui il s'agit bien de silione ... merci le correcteur orthographique :/
Ok pour les 2 couches de PVA et les appendices.
Mais quid de mon idée de recouvrir le mannequin d'une épaisseur de silione ( :) ) puis de couper en deux pour obtenir 2 demi-coques à ré-assembler ?
La succession de couche que j'envisage tient-elle la route ? c'est trop ou pas assez ? mettre du mat de verre au lieu du roving 200g ? etc. ...
isatis a écrit :
mar. 25 sept. 2018 13:57
Le rotomoulage s'effectue avec un composé de résine spécialement mis au point, voir ICI.
OK pour SPV

En ce qui concerne la finition, j'aimerai assez sur le tissus carbone/kevlar soit visible ... réalisable dans ma configuration ?

Merci encore.

fred

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 7159
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Fabrication d'un réservoir de moto : validation de la démarche

Message non lu par isatis » mar. 25 sept. 2018 18:13

fgallet a écrit :
mar. 25 sept. 2018 16:54
Le mastic et la laque étaient là pour avoir un état de surface le plus lisse possible pour facilité le démoulage. Mais si ce n'est pas utile je stratifierai directement sur la mousse PU après l'avoir poncé un minimum.
Il me semble qu'on se comprend mal ou seulement à moitié, je récapitule :

Vous shapez votre forme dans une mousse PU puis vous la stratifiez résine polyester-mat de verre.
Vous mastiquez-poncez pour obtenir une surface suffisamment lisse pour un intérieur de réservoir.
Vous appliquez deux couches de PVA et vous tirez dessus vos demi-coques à assembler ensuite; Attention au plan de joint qui doit être le plus net possible.
fgallet a écrit :
mar. 25 sept. 2018 16:54
Mais quid de mon idée de recouvrir le mannequin d'une épaisseur de silione ( :) ) puis de couper en deux pour obtenir 2 demi-coques à ré-assembler ?
Je vous ai indiqué la démarche ci-dessus ; de la silione pour un mannequin c'est un peu onéreux par rapport au mat mais si vous le préférez ça ne pose pas de problème.
Vous pouvez couper en deux votre mannequin puis coller chaque demi-partie sur une planchette pour pouvoir stratifier sans que ça se balade sous le débuleur mais il faut être sûr de pouvoir découper parfaitement, faire un plan de joint est plus facile, à vous de voir ce qui vous convient le mieux.
fgallet a écrit :
mar. 25 sept. 2018 16:54
La succession de couche que j'envisage tient-elle la route ? c'est trop ou pas assez ? mettre du mat de verre au lieu du roving 200g ? etc. ...
Vous avez évoquer de la silione, pas du roving.
Votre échantillonnage parait correct.
fgallet a écrit :
mar. 25 sept. 2018 16:54
En ce qui concerne la finition, j'aimerai assez sur le tissus carbone/kevlar soit visible ... réalisable dans ma configuration ?
En ce cas il faut le stratifier avec une résine époxy transparente très soigneusement en prenant garde de ne pas déformer trop le tissu en le drapant.
Ensuite un léger ponçage de dépolissage en prenant garde de ne pas attaquer le tissu puis avec la même résine vous pouvez vernir.

Allez voir les posts de Thunder86 au sujet des carrosseries moto, vous verrez ses réalisations et ses explications, ça vous donnera une idée du travail à réaliser.
Isatis, goupil résineur...
Image

fgallet
Messages : 3
Inscription : mar. 25 sept. 2018 09:43

Re: Fabrication d'un réservoir de moto : validation de la démarche

Message non lu par fgallet » mar. 25 sept. 2018 18:41

Je pense avoir tout saisi.

Merci Beaucoup.

j'essaierai de poster ici, l'avancé du chantier.

Fred

LE MODELEUR
Messages : 382
Inscription : mer. 26 janv. 2011 12:36

Re: Fabrication d'un réservoir de moto : validation de la démarche

Message non lu par LE MODELEUR » jeu. 27 sept. 2018 14:10

Je me permet juste de refaire un point sur le choix des produits et des tissus car si j'ai bien tous suivi vous partez sur une fabrication vinylester sur mannequin.
Donc pour la préparation du mannequin suivez bien les indications d'ISATIS à savoir stratification de la mousse polyuréthane puis préparation au moulage.
Pour la stratification utilisez du MAT (2 couches de 300)avec la résine vinylester compatible essence, une fois polymérisé vous découpé pour pouvoir démouler.Une fois les demi coque sortie faite un ponçage grossier de la surface et mettez en place vos différentes sortie et insert.Appliquer la première couche du traitement SPV au pinceau et refermer votre réservoir sur le revêtement encore frais pour assurer le collage.A ce stade l'assemblage sera fragile et il faudra manipuler votre réservoir avec douceur, poncer la zone d'assemblage et stratifier une couche de MAT300.
A partir de là vous pourrez finaliser votre stratification en suivant votre échantillonnage mais en utilisant uniquement l' hybride carbone/aramide et le MAT300 en finissant par un MAT.
Appliquer le deuxième passage du kit SPV par rotomoulage.
Si j'ai bien compris vous voulez avoir le carbone/aramide apparent donc il faudra d'abords faire la finition au mastic pour avoir une surface propre de façon à poser votre dernière couche avec la RESIPOL ISO qui sera plus claire que la vinylester.
Pour finir et obtenir un surface parfaitement lisse il faudra appliquer plusieurs couche de vernis avec ponçage entre chaque couche.

Répondre