Piscine dans nappe phréatique - Contre-pression, osmose... ?

Étanchéité par applications de fibres de verre/résine ou par imprégnation du support ? Quelle finition ? Les dégradations dues aux UV et au chlore ?
C'est ici qu'on en parle !
Boube34
Messages : 2
Enregistré le : Mer 7 Mar 2018 00:11

Piscine dans nappe phréatique - Contre-pression, osmose... ?

Message non lupar Boube34 » Mer 7 Mar 2018 00:32

Bonjour,
Je suis en train de construire un ensemble Piscine / Spa / Cuve de récup d'eau de pluie en agglos à bancher. Je compte utiliser la stratification fibre de verre et gel coat pour le revêtement et l’étanchéification de l'ensemble.
J'ai pas mal cherché sur le net et ici-même et je pense avoir une vision assez claire du procédé. En revanche, mon bassin comporte quelques spécificités pour lesquelles j'ai besoin de votre regard éclairé et expérimenté.
En effet, la zone la plus profonde se termine par une fosse pour héberger un volet roulant électrique immergé. La piscine fait 9x4, allant de 1,1 à 1,5 mètre de profondeur, sauf le dernier mètre qui présenté un décroché de 75cm plus profond où s'enroulera le volet. un caillebotis immergé recouvrira le tout et rendra le système "discret".
Le problème c'est que cette zone, qui se retrouve donc assez profond, a les pieds dans l'eau ! En creusant jusque là j'ai la nappe qui est apparue.
J'ai pu continuer les travaux en réalisant un puits contre la piscine dans lequel je pompe en continu avec un vide-cave qui envoie l'eau dans le fossé derrière, pour permettre l'avancée des travaux. On a ainsi pu réaliser le radier, et monter puis couler les murs. J'en suis actuellement aux enduits pour lisser le tout avant la stratification.
Je ne pensais pas que ce sujet-là poserait problème pour la stratification mais finalement je me demande. Qu'en pensez-vous ?
Quand la nappe est haute (c'est à dire presque tout le temps, je suis tombé sur une veine très... productive. Or ici (34) on a eu plus de 6 mois sans une goutte d'eau en 2017 et mon vide cave a continué à tourner au quotidien... Le puits se re-remplissant à volonté. Alors oui j'ai trouvé une mine d'or bleu, mais aussi une belle source d'ennuis pour ma piscine :) ), j'ai ma piscine qui se remplit d'un bon 30 à 60cm d'eau au niveau de ladite fosse. Ce qui veut dire qu'en temps normal, quand la piscine sera en fonction, son fond baignera dans l'eau de la nappe.
Au delà de la difficulté que je vais avoir à obtenir des murs secs pour appliquer le primaire puis le reste, à quel(s) risque(s) j'encours pour ma stratification ? Osmose ? Décollement dû à la contre-pression ?
Pour vous permettre d emieux cerner le contexte, voici quelques précisions :
- le béton est coulé en hydrofuge, que ce soit pour le radier et pour l'intérieur des murs. C'est surtout pour protéger les fers notamment dans les parties qui vont "baigner" continuellement dans l'eau de la nappe. Cela ne rend bien sûr pas l'ensemble étanche car les blocs à bancher ne le permettent pas.
- Je compte faire des enduits non hydrofugés pour éviter les problèmes avec le primaire de la stratif. Sauf si le fait de les hydrofuger peut limiter ou enrayer les phénomènes de contre-pression dus à la nappe ?
- Quid du radier : il n'est pas nickel. Je pense que si je le stratifie en direct, les imperfections vont se voir. Je peux essayer de le poncer en louant un engin, mais je n'y crois pas trop. Ou bien faire un enduit comme sur les murs pour "lisser" l'ensemble. Quel est le "est-practice" dans le monde de la stratification polyester de piscines ?
Je vous remercie par avance pour vos réponses !
Aurélien

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 6641
Enregistré le : Mar 13 Oct 2009 13:22

Re: Piscine dans nappe phréatique - Contre-pression, osmose... ?

Message non lupar isatis » Mer 7 Mar 2018 10:11

Vous me posez une colle car comment vous répondre alors que le principe de base de l'étanchéité de bassin c'est parois lisses passivées et bien rincées puis parfaitement sèches pour pouvoir stratifier.
En admettant que vous puissiez avoir un moment de sécheresse pour effectuer le travail, les infiltrations dans le radier et les murs par l'extérieur finiront forcément par altérer assez rapidement le revêtement alors que ce genre d'étanchéité est très pérenne s'il est bien mis en œuvre dans de bonnes conditions géographiques.

Je demande à un collègue de venir lire votre demande, il vous donnera son sentiment.

Boube34 a écrit :
Je suis en train de construire un ensemble Piscine / Spa / Cuve de récup d'eau de pluie en agglos à bancher. Je compte utiliser la stratification fibre de verre et gel coat pour le revêtement et l’étanchéification de l'ensemble.


Ça ne suffit pas : il faut aussi utiliser de résine polyester et du top-coat sur le gel-coat.
Isatis, goupil résineur...
Image

LE MODELEUR
Messages : 329
Enregistré le : Mer 26 Jan 2011 12:36

Re: Piscine dans nappe phréatique - Contre-pression, osmose... ?

Message non lupar LE MODELEUR » Mer 7 Mar 2018 11:09

Effectivement votre mine d'or bleu va vous poser beaucoup de problème car même si vous arrivez à assainir le temps de la stratification le plus grand danger est le décollement car les pressions exercé seront très importante et même avec un bassin plein nous avons déjà vu des phénomène de décollement.
La seul solution est de drainer pour limiter cette pression.
Concernant l'osmose si les produits utilisé sont de bonne qualité théoriquement il n'y a pas de problème mais par sécurité dans votre cas je conseillerais une stratification vinylester et la réalisation de point d'ancrage mécanique.
Notre forum vous permettra de vous donner des pistes mais dans votre cas l'expertise d'un professionnel sur place serait peut-être plus judicieuse, ne vous limitez pas à un seul avis et faite éventuellement une petite enquête chez les voisins qui ont des piscines.

Boube34
Messages : 2
Enregistré le : Mer 7 Mar 2018 00:11

Re: Piscine dans nappe phréatique - Contre-pression, osmose... ?

Message non lupar Boube34 » Sam 24 Mar 2018 18:05

Bonjour et merci pour vos réponses, Isatis et le modeleur.

Concernant la technique, j'ai écrit "stratification fibre de verre et gel coat" pour faire simple mais en effet, il est bien prévu de dérouler le processus entier :
- primaire d'accrochage (vinylester il me semble)
- résine polyester
- fibre de verre
- résine de verre
- fibre de verre
- résine encore (?), bref, pour bien "noyer" le mat de verre.
- puis gel coat et top coat.

Alors voyant que cela s'annonce un peu compliqué, je vais préciser mon contexte, afin de voir si vous pouvez affiner votre avis ou si quelqu'un a déjà eu le cas de figure.
En fait il ne s'agit pas d'une nappe au sens littéral, je penche plus pour des veines d'eau "de surface" qui transitent. En effet, il n'y a pas un débit énorme et avec un simple vide cave je parviens sans souci à faire baisser rapidement le niveau dans le puits 'ordre de grandeur : une heure ou deux) et je travaille ainsi au sec depuis plusieurs mois, même en période de pluie (sauf bien sûr l'eau qui tombe dans la piscine et qui s'accumule au fond, mais c'est une autre histoire). JE devrais donc pouvoir trouver un moment pour stratifier au sec, surtout avec les beaux jours qui arrivent.
Donc dans ce cas de veines d'eau, je ne sais pas réellement si on a une pression si forte que cela. D'après vous ?

Ensuite j'ai quelques quelques questions :
- Admettons qu'il y ait une pression de la "nappe" sur l'extérieur, donc qui vienne provoque un décollement éventuel. Quand la piscine est en eau, pa pression venant de l'intérieur du bassin doit être la même, et annuler celle de l'extérieur, non ?
- Admettons toujours cela : je connais des personnes qui ont des coques dans un contexte similaire. Le danger pour eux c'est que le bassin se soulève par flottaison quand la piscine est vide, à la manière d'un bateau sur un lac... Ils ne doivent pas vider leur piscine quand la nappe est à sa hauteur. Piscine pleine, pas de problème à signaler, même si celle-ci trempe pour moitié dans l'eau.
- Pourriez-vous me préciser brièvement ce que vous appelez "points d'ancrage mécaniques" ? A vue de nez je dirais des genres de "pilotis" formés par de la colle polyester avec laquelle qu'on aurait rempli des trous préalablement percés dans les parois ... ?
- la "stratification vinylester" dont vous parlez : est-ce une autre technique que la "stratification polyester", ou simplement un autre produit à utiliser ?
- Au vu de ce que vous me dites, je me demande s'il ne serait pas utile de rajouter de l'hydrofuge dans l'enduit, au moins pour la partie qui sera immergée dans l'eau souterraine. Je suis en train de faire mes enduits donc il est (tout juste) encore temps :)
(il s'agit d'un enduit de lissage, qui n' a pas vocation à étancher la piscine puisque justement, je compte sur le revêtement pour remplir ce rôle. Ici l'idée serait plutôt de limiter les risques induits par l'eau souterraine environnante, en lui faisant une sorte de "barrière".)

Merci beaucoup pour vos avis car je ne sais pas vraiment à qui d'autre demander, ne pouvant pas me payer les services d'un pro (raison pour laquelle je vais tenter l'expérience de le faire moi même, tout comme la piscine tout entière d'ailleurs :) )
A+
Aurélien

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 6641
Enregistré le : Mar 13 Oct 2009 13:22

Re: Piscine dans nappe phréatique - Contre-pression, osmose... ?

Message non lupar isatis » Sam 24 Mar 2018 18:31

J'ai demandé au Modeleur de venir vous répondre, patientez un petit peu :)
Isatis, goupil résineur...
Image

LE MODELEUR
Messages : 329
Enregistré le : Mer 26 Jan 2011 12:36

Re: Piscine dans nappe phréatique - Contre-pression, osmose... ?

Message non lupar LE MODELEUR » Lun 26 Mar 2018 22:05

Je vais essayer de remettre tout en ordre, donc concernant les produits le vinylester se travail comme le polyester.Pour faire simple se sont des hybrides polyester/époxy qui vont se travailler comme un polyester mais avec des résistance chimique et mécanique proche des époxy(voir supérieur dans certains cas).
Concernant l’enduit mieux vaux utiliser un produit standard de bonne qualité car plus le revêtement sera imperméable et moins la résine pourra accrocher dessus.Pour ce qui est des points ancrage il s'agit effectivement de rainure taillé à la disqueuse comme des queue d'aronde que l'on viens remplir avec une choucroute préparé avec la résine et de la cellulose.Ces zones d'accroche sont réaliser avant la stratification et poncer pour ne pas marquer le revêtement.
Le primaire d'accroche se fait avec la résine utilisé pour la stratification, et pour la stratification je vous conseil vivement de visionner la vidéo suivante:https://www.youtube.com/watch?v=gYqea2nFCqg.Il ne faut pas "noyer" le tissus mais les imprégner.Les 2 couches de fibre se pose successivement en décalant les raccords.Ensuite c'est gel coat puis top coat.
Nous avons réalisé un documents sur la mise en oeuvre complète que l'on fournie aux clients au moment de l'achat des produits.
Pour ce qui est des questions sur les pressions d'eau et débits, je ne suis malheureusement pas géologue et je ne pourrais pas vous apportez plus de précision que ce que l'on vous a déjà dit.Une chose est sûr ne videz jamais votre piscine en hiver ou après de forte pluie.


Retourner vers « LES ETANCHEITES - PISCINES - TERRASSES ET AUTRES »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité