Réalisation d'un carénage moto

Le lieu pour poser vos questions lorsqu'elles sont trop "générales" pour trouver d'emblée leur place dans une rubrique spécifique.
CNG
Messages : 4
Inscription : mer. 25 mars 2020 14:20

Réalisation d'un carénage moto

Message non lu par CNG » mer. 25 mars 2020 14:57

Bonjour à tous,
Nouveau sur ce forum, je m'inscrit car je me lance dans la réalisation d'un projet de moto avec un carénage maison en fibre.
J'espère "profiter " de cette période de confinement pour le concrétiser. Ce carénage devra être assez solide, car il est prévue qu'en phase d'exposition la moto (à priori plutôt légère) repose dessus.
M'étant précipiter chez mon magasin de bricolage "préféré" pour me fournir avant le confinement (je ne pensai pas que les livraisons resteraient disponibles). J'ai fait avec ce qu'il y avait.........
je suis donc en train de réaliser le master en polystyrène expansé. Ne perdez pas de temps à m'expliquer les avantage du polyuréthane, encore une foi: j'ai fait avec ce qu'il y avait.
J'ai prit du mastic pour bois (type synthobois) pour boucher les iregulatités. Je n'en suis pas encore la mais ça a l'air de fonctionner sur le essais que j'ai réalisés.
Il faut donc que je stratifie avec de la résine epoxy: une seul couche de tissu 160 gr sera suffisant pour rigidifier la surface?

Sur ce master suis-je contraint de réaliser un moule en epoxy ou je peu passer au polyester?
Quelle constitution de stratifié ma conseillez-vous?

Si je ne suis pas passé au polyester à l'étape précédente, puis-je réaliser une pièce avec cette résine dans un moule en epoxy ?
Là encore,quelle constitution de stratifié ma conseillez-vous ? Je pensai y insérer des feuilles de maille métallique (type métal déployé de grille de ventilation) afin de renforcer les point d’appui du carénage).

Si tant est que je puisse passer en cours de route de l'époxy au polyester, quelle résine vous parait la plus adaptée?

J'ajoute pour info des "visuelles" de mon projet" (oui, je sais j'aime beaucoup les guillemets.....)
CNG001-Gif01.gif
Maquette 2.gif

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 7752
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Réalisation d'un carénage moto

Message non lu par isatis » jeu. 26 mars 2020 10:43

CNG a écrit :
mer. 25 mars 2020 14:57
Ce carénage devra être assez solide, car il est prévue qu'en phase d'exposition la moto (à priori plutôt légère) repose dessus.
Les images animées en .GIF, ça n'est pas le plus simple pour comprendre ce que vous voulez dire par "repose dessus" ; je ne vois pas où ça va reposer à l'arrêt en expo.
CNG a écrit :
mer. 25 mars 2020 14:57
je suis donc en train de réaliser le master en polystyrène expansé. Ne perdez pas de temps à m'expliquer les avantage du polyuréthane, encore une foi: j'ai fait avec ce qu'il y avait.
J'ai prit du mastic pour bois (type synthobois) pour boucher les iregulatités. Je n'en suis pas encore la mais ça a l'air de fonctionner sur le essais que j'ai réalisés.
Il faut donc que je stratifie avec de la résine epoxy: une seul couche de tissu 160 gr sera suffisant pour rigidifier la surface?
En principe on stratifie d'abord puis on mastique ensuite ; poncer du mastic (pas adapté en plus) sur de la mousse c'est un travail compliqué pour attaquer le mastic sans gratter la mousse.
Un peu léger 160 gr/m2 pour un master. De plus il faudra aussi mastiquer-poncer en fin de stratification pour obtenir une surface de qualité apte à fabriquer un moule.
CNG a écrit :
mer. 25 mars 2020 14:57
Sur ce master suis-je contraint de réaliser un moule en epoxy ou je peu passer au polyester?
Quelle constitution de stratifié ma conseillez-vous?
Vous pouvez passer en polyester pour le moule ; pour l'échantillonnage du moule tout dépend de combien de pièces vous allez tirer dedans.
C'est soit gel-coat moule puis résine polyester + mat de verre
soit gel-coat moule puis retrait polyester pour moule sans retrait + mat de verre

gel-coat moule et résines polyester
CNG a écrit :
mer. 25 mars 2020 14:57
Là encore,quelle constitution de stratifié ma conseillez-vous ? Je pensai y insérer des feuilles de maille métallique (type métal déployé de grille de ventilation) afin de renforcer les point d’appui du carénage).
Sûrement pas ! Des mailles métalliques pour un objet inerte, ça peut se faire à la rigueur quoiqu'il y ait bien mieux mais sur un objet qui va supporter des charges, ça va forcément se détériorer.
L'échantillonnage de l'ensemble du carénage dépend de la résine utilisée et des contraintes qu'il va subir. Celui-ci peut être renforcé aux endroits d'appui soit par insertion d'une âme sandwich soit par un ajout de tissu technique-résine époxy.
CNG a écrit :
mer. 25 mars 2020 14:57
Si tant est que je puisse passer en cours de route de l'époxy au polyester, quelle résine vous parait la plus adaptée?
On va affiner en fonction des réponses que vous apportez aux miennes
Isatis, goupil résineur...
Image

CNG
Messages : 4
Inscription : mer. 25 mars 2020 14:20

Re: Réalisation d'un carénage moto

Message non lu par CNG » ven. 27 mars 2020 00:24

Bonsoir,
Merci pour vos réponses.

La forme a laquelle j'ai aboutie ma fait penser à un sous-marin de poche italien de la 2ème guerre mondiale. J'ai donc envisagé de l'exposer sur un "chariot de mise à l'eau" .
5885d2_cd4833acbde94fb9bee441a83951b6bc_mv2_d_3030_2414_s_4_2.jpg
Effectivement, je me disais que je risquai de poncer tout le polystyrène autour avant de vraiment commencer à entamer le mastic......
Je pensait que, le master étant "plein", la stratification ne servait qu'à le "durcir" en surface et qu'une seule couche suffirait .
Je me suis rendu compte entre-temps que j'avais un peu de documentation dans ma bibliothèque. Dans un ouvrage présentant la réalisation d'une réplique de Maserati birdcage, l'auteur pulvérisait un plâtre très liquide avant de passer plusieurs couches d'enduit puis une couche d'apprêt de carrossier.
Attendu que je suis sur une forme assez simple (cylindre et sphère) je pense que le plâtre pourrait suffire pour gommer le irrégularités résiduelles. Puis-je stratifier dessus ?
Pour ce qui est de la maille métallique, il me semblait que c'est le type de renfort que l'ont intègre autour des points d'ancrage. Du coup je pensait en insérer au droit des points d'appui sur le chariot et fixer à ce niveau l'araignée du carénage .
Vu que ce sera pas mal de bouleau de créer le moule, je pense le "rentabiliser" en produisant un certain nombre de carénage pour d'autres projets (j'ai déjà plusieurs usage détourné en tête). L'idéal serait que je conserve le moule dans mon atelier et que je tirer des carénages à l'envie.....

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 7752
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Réalisation d'un carénage moto

Message non lu par isatis » ven. 27 mars 2020 11:50

CNG a écrit :
ven. 27 mars 2020 00:24
Dans un ouvrage présentant la réalisation d'une réplique de Maserati birdcage, l'auteur pulvérisait un plâtre très liquide avant de passer plusieurs couches d'enduit puis une couche d'apprêt de carrossier.
Attendu que je suis sur une forme assez simple (cylindre et sphère) je pense que le plâtre pourrait suffire pour gommer le irrégularités résiduelles. Puis-je stratifier dessus ?
Le plâtre est absolument proscrit dans notre métier à cause de l'humidité, même archi sec il reprend l'humidité de l'air incompatible avec les résines thermo-durcisslabes à froid.
Ce que vous indiquez comme méthode se faisait encore un peu il y a trente ans.
CNG a écrit :
ven. 27 mars 2020 00:24
Pour ce qui est de la maille métallique,
Je vous ai répondu sur ce point après vous faites comme vous voulez.
CNG a écrit :
ven. 27 mars 2020 00:24
Vu que ce sera pas mal de bouleau de créer le moule, je pense le "rentabiliser" en produisant un certain nombre de carénage pour d'autres projets (j'ai déjà plusieurs usage détourné en tête). L'idéal serait que je conserve le moule dans mon atelier et que je tirer des carénages à l'envie.....
En ce cas, il faut fabriquer un moule sérieux avec de la résine à moule sans retrait voir ICI et du mat de verre ; attention la résine à moule demande à ce que la stratification se fasse en une seule fois et en forte épaisseur pour obtenir une bonne polymérisation et les caractéristiques de la résine.
Sinon c'est résine standard et mat de verre, épaisseur trois fois supérieure aux pièces qui seront tirées et berceau stratifié avant démoulage.
Isatis, goupil résineur...
Image

CNG
Messages : 4
Inscription : mer. 25 mars 2020 14:20

Re: Réalisation d'un carénage moto

Message non lu par CNG » sam. 28 mars 2020 01:03

Concernant le plâtre, l'ouvrage est assez ancien mais pas de trente ans (l'auteur y explique qu'il a eut le coup de foudre pour cette Maserati mythique en 2001). Mais il est vrai que pour leurs part ils n'utilisent pas de résine dans la fabrication du master.
Je joint une photo du nez de mon carénage en cours de réalisation.
IMG_20200327_175631light.jpg
Sur cette base vous me suggéré de stratifier puis de mastiquer?
Dans un autre livre (construction d'une monoplace) ils parlent d'un "plâtre polyester" (?). c'est peut-être de cela qu'ils parlaient pour la Maserati.
Pour la maille métallique, je ne voulais pas "polémiquer" mais juste m'assurer de bien comprendre car je pensais utiliser ce genre d'éléments pour les point de fixation:
IMG_20200327_193748light.jpg
Concernant "l’échantillonnage" (étend néophyte je ne connaissais pas le terme),comme base de discussion, voici ce qu'il utilisait pour le moule de la Maserati:
IMG_20200327_194218light.jpg
et ce qu'il prévoyait pour la coque de la monoplace:
IMG_20200327_194328light.jpg
Vue que je veux un carénage "robuste" il faudrait peut-être que je multiplie les couches?

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 7752
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Réalisation d'un carénage moto

Message non lu par isatis » sam. 28 mars 2020 12:16

CNG a écrit :
sam. 28 mars 2020 01:03
Concernant le plâtre, l'ouvrage est assez ancien mais pas de trente ans (l'auteur y explique qu'il a eut le coup de foudre pour cette Maserati mythique en 2001). Mais il est vrai que pour leurs part ils n'utilisent pas de résine dans la fabrication du master.
Ah bah oui, ça change tout s'ils n'utilisent pas de résine après le plâtre :lol:
CNG a écrit :
sam. 28 mars 2020 01:03
Je joint une photo du nez de mon carénage en cours de réalisation.

Sur cette base vous me suggéré de stratifier puis de mastiquer?
Il est déjà bien propre votre master ; sur la photo je vois deux-trois creux qu'il faudrait combler avant de stratifier ; l'astuce consiste à préparer les tissus à stratifier puis la résine prête à être mélangée avec le durcisseur. Bref tout sous la main pour travailler en une seule fois.

Vous mélangez un peu de résine + durcisseur (attention aux dosages qui doivent être précis au gramme avec les époxy) à laquelle vous ajoutez de la fibre de cellulose voir ICI pour fabriquer un mastic de comblement que vous appliquez sur vos creux et tout de suite vous appliquez le tissu, la résine et vous débullez délicatement, cela comble vos creux sans avoir à attendre la polymérisation et vous évite le fastidieux ponçage sur mousse.
CNG a écrit :
sam. 28 mars 2020 01:03
Dans un autre livre (construction d'une monoplace) ils parlent d'un "plâtre polyester" (?). c'est peut-être de cela qu'ils parlaient pour la Maserati.
Possible mais ce n'est pas le genre de produit qu'on préconise pour fabriquer des masters.
CNG a écrit :
sam. 28 mars 2020 01:03
Pour la maille métallique, je ne voulais pas "polémiquer" mais juste m'assurer de bien comprendre car je pensais utiliser ce genre d'éléments pour les point de fixation:
Alors j'ai mal compris ; vous avez dit vouloir poser l'ensemble de la moto sur son carénage donc il faut renforcer le carénage avec les produits qui conviennent en construction stratifiée, c'est ce que j'ai compris.
Maintenant vous postez des inserts à fixation mécanique, du coup je suis perdue :oops:
CNG a écrit :
sam. 28 mars 2020 01:03
Concernant "l’échantillonnage" (étend néophyte je ne connaissais pas le terme),comme base de discussion, voici ce qu'il utilisait pour le moule de la Maserati:
Le voile de surface en polyester ou en verre, oubliez c'est une horreur à stratifier. Utilisez un mat 100gr/m2 100 dx en première couche après le gel-coat moule.
Si vous êtes débutant en stratification, utilisez plutôt du mat 300gr/m2 plus facile à débuller. Le poids de verre utilisé à l'air bon.
Vous pouvez utiliser de la résine vynilester si vous voulez, elle est deux fois plus chère que la résine à moule sans retrait qui est plus adaptée.

CNG a écrit :
sam. 28 mars 2020 01:03
et ce qu'il prévoyait pour la coque de la monoplace:

Vue que je veux un carénage "robuste" il faudrait peut-être que je multiplie les couches?
Ça dépend de ce que vous entendez par "robuste" ; il faut déterminer deux choses importes :
- le poids total à ne pas dépasser pour cette carrosserie
- les contraintes auxquelles elle va être soumise

C'est pas la même chose de faire un carénage d'exposition, de balade ou de piste.
Pour un faible poids, il faut taper dans résine époxy-carbone-silionne et prévoir des renforts aux endroits stratégiques : ajout d'âme sandwich ou kevlar-carbone.
Pour une usage moins sportif, l'échantillonnage du monoplace suffit. Prévoir peut-être des renforts à des endroits particuliers mais je ne peux pas le savoir sans être dans votre atelier, c'est ça le compliqué d'expliquer un métier par internet ; les techniques sont toujours les mêmes mais il y a forcément des variations en fonction de l'objet à fabriquer.
Isatis, goupil résineur...
Image

CNG
Messages : 4
Inscription : mer. 25 mars 2020 14:20

Re: Réalisation d'un carénage moto

Message non lu par CNG » dim. 29 mars 2020 03:00

Concernant le plâtre, c'est ce que j'avais indiqué dans mon deuxième message : plâtre + enduit+apprêt de carrossier. donc pas de résine. C'est moi qui me demandait si on pouvait "finir" à la résine. Vous m'avez répondu sur ce point.
Heureux que vous trouviez la pièce déjà très propre (mon outil à dégrossir a un peu trop mangé par endroit......), ça encourage pour la suite. D'autant qu'il va falloir encore faire le m^me travail de ponçage pour le reste du master (couples en cour d'encollage.....)
IMG_20200329_014524.jpg
Donc je peu faire du mastic avec la résine en utilisant ces fibres de cellulose. cela ira aussi pour combler ce type de fissure:
IMG_20200329_014513.jpg
Ensuite il ne me restera plus qu'à poncer la fibre jusqu’à avoir un état de surface satisfaisant? vous aviez l'air de dire qu'une seule couche de tissu 160gr serait insuffisante: vous me suggérées quoi?

Pour les inserts, c'est ce que j'avait prévu d'utiliser pour réaliser les point de fixation du carénage (reste encore à m'en procurer). Ceux-ci étant "scéllés" par une maille métallique je m'étais dit que je pourrait en ajouter sur une plus grande surface au niveau des points ou le carénage reposerai en phase d'exposition pour répartir l’effort.

Pour le moule , le poids de verre a l'air bon? Cela veux dire que le poids total de la composition du moule de la Maserati vous parait correcte? (50+200+300+450+450+450=1900gr/m²). Si je résume ( et que tel est le cas) je parts sur le même poids total avec les ajustements que vous me suggérée, à savoir:
- Gel-coat moule,
- Mat 100 gr/m² en première couche,
- puis 6 couches de mat 30 gr/m²,
- le tout stratifié à la résine à moule sans retrait.

Pour la composition du carénage à proprement parler il faudrait peut-être que j'estime le pois de la machine en ordre de marche?

D'un autre coté je prévois déjà de faire une carénage "course" qui ne reposera pas sur le chariot et un carénage expo/balade...........

AU passage: c'est quoi une "âme sandwich"?

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 7752
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Réalisation d'un carénage moto

Message non lu par isatis » dim. 29 mars 2020 12:07

CNG a écrit :
dim. 29 mars 2020 03:00
Donc je peu faire du mastic avec la résine en utilisant ces fibres de cellulose. cela ira aussi pour combler ce type de fissure:
Oui mais :!: attention ce n'est pas un mastic proprement dit car si vous laissez polymériser, ça sera quasi impossible à poncer sur mousse ; c'est seulement une astuce du métier pour pouvoir combler des défauts légers tout en stratifiant pour éviter les ponçages toujours compliqués sur mousse.

CNG a écrit :
dim. 29 mars 2020 03:00
Ensuite il ne me restera plus qu'à poncer la fibre jusqu’à avoir un état de surface satisfaisant? vous aviez l'air de dire qu'une seule couche de tissu 160gr serait insuffisante: vous me suggérées quoi?
Non, poncer le tissu reviendra à faire des trous dedans ; il faut stratifier de la silonne sergé plus apte à se déformer puisque votre maître-modèle est essentiellement arrondi voir ICI 1 silionne 200 gr/m2 devrait suffire, 2 serait plus prudent ensuite mastic-ponçage pour obtenir la qualité de surface que vous désirez.
CNG a écrit :
dim. 29 mars 2020 03:00
Pour les inserts, c'est ce que j'avait prévu d'utiliser pour réaliser les point de fixation du carénage (reste encore à m'en procurer). Ceux-ci étant "scéllés" par une maille métallique je m'étais dit que je pourrait en ajouter sur une plus grande surface au niveau des points ou le carénage reposerai en phase d'exposition pour répartir l’effort.
Oui si vous devez stratifier des inserts il faut renforcer les endroits où ils seront placés et les inclure par couches successives de plus en plus larges.
CNG a écrit :
dim. 29 mars 2020 03:00
- Gel-coat moule,
- Mat 100 gr/m² en première couche,
- puis 6 couches de mat 30 gr/m²,
- le tout stratifié à la résine à moule sans retrait.
Mat 300gr/m2 !
Allez voir sur ce fil de discution, l'explication de l'application de la résine à moule par Le Modeleur c'est par ICI.
6 couches de mat 300 c'est archi minimum, il faudrait arriver à au moins 2 kgs de verre/m2.
CNG a écrit :
dim. 29 mars 2020 03:00
Pour la composition du carénage à proprement parler il faudrait peut-être que j'estime le pois de la machine en ordre de marche?
Oui, vous devez évaluer les contraintes que subiront vos futures pièces.

CNG a écrit :
dim. 29 mars 2020 03:00
AU passage: c'est quoi une "âme sandwich"?
Vous avez toutes les réponses sur notre site ! allez voir par ICI comment on stratifie une âme sandwich qui, comme son nom l'indique est coincée entre deux mats pour fabriquer un objet rigide. Dans l'exemple il s'agit d'un feutre mais ça peut être d'autres matériaux techniques, des mousses, des nids d'abeille, etc.
Isatis, goupil résineur...
Image

Répondre